العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Un Nobel pour le climat

Un Nobel pour le climat

L'Académie royale des sciences de Suède a fait sensation le 8 octobre en accordant le Prix Nobel d'Economie à deux chercheurs ayant étudié l'économie à long-terme, du point de vue du climat et des nouvelles technologies.

C’était le 8 octobre dernier, la remise du Prix Nobel d’économie à deux américains. Paul Romer, pour ses travaux sur le rôle des nouvelles technologies dans la croissance économique à long terme; et William Nordhaus, pour l’intégration du changement climatique dans l’analyse macro économique, également à long terme. Le "long terme", voilà le point commun de ces deux chercheurs dont les publications peuvent s'avérer très utiles à l'heure où les gouvernements cherchent des solutions pour conjuguer croissance et durabilité. 

Les travaux de William Nordhaus, Professeur à l'Université de Yale et grand avocat de la taxe carbone, sont notamment utilisés par le GIEC pour élaborer ses scénarios et calculer les conséquences du réchauffement climatique. Ce chercheur a aussi la particularité d'avoir mis ses modèles scientifiques à disposition des autres économistes pour les inviter à apporter leur pierre à l'édifice. 

Quant à Paul Romer, enseignant à la Stern School of Business de l'université de New York, il estime que la connaissance et l'information doivent être considérées comme des ressources pour créer de la croissance économique sur le long terme. Une croissance endogène favorisée par l'innovation et l'accumulation des progrès technologiques. 

Le choix de ce binôme par l’académie suédoise  a été salué par les spécialistes comme une « bonne nouvelle » dans le cadre des enjeux liés au réchauffement climatique.Certains espèrent même que les lauréats 2018 du prix Nobel de l'économie auront une vraie influence sur les décideurs politiques. 

Nous en parlons avec Bertrand Hamaide, professeur d'économie de l'environnement à l’université Saint-Louis de Bruxelles. 

إضافة تعليق