العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Maroc : du nouveau pour le bio Partie 1/2

Maroc : du nouveau pour le bio Partie 1/2

L'agriculture biologique devrait connaître prochainement une nouvelle dynamique grâce à un décret très important adopté par le gouvernement le 8 mars dernier.

Sur plus de 8,5 millions d'hectares de surface agricole au Maroc, moins de 10 mille hectares sont occupés aujourd'hui par la production biologique, soit moins de 0,1%. Si cette portion est si infime, c'est en grande partie parce que les agriculteurs marocains souhaitant se convertir au bio doivent le faire sur leurs propres frais, sans aucune aide publique à la conversion.

Cet état des lieux va bientôt changer, puisqu'après 7 ans de travail et de concertations entre le gouvernement et les professionnels, un décret a enfin été adopté pour subventionner les agriculteurs souhaitant obtenir leur certification bio. La certification, remise par des organisme privés, coûte cher: au moins 5000 dirhams à l'hectare pour la production de produits maraîchers, et jusqu'à 20 000 dirhams pour l'élevage.

En ayant la garantie d'obtenir une aide de l'Etat, les producteurs vont être encouragés à sauter le pas, et si la filière bio se développe, alors les prix devraient baisser, ce qui permettra à un panel beaucoup plus large de consommateurs marocains d'accéder aux produits bio, certifiés sans pesticides, sans produits chimiques et sans OGM. 

Pour en parler nous recevons Slim Kabbaj, dirigeant et co-fondateur des magasins La Vie Claire, et président de l'Anadex Bio, l'Association des distributeurs et exportateurs des produits biologiques.

إضافة تعليق