العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Des animaux sauvages en vente sur Internet

Des animaux sauvages en vente sur Internet

Une enquête de l'ONG IFAW révèle l'ampleur du trafic d'espèces protégées sur les sites de commerce en ligne et les réseaux sociaux.

Souhaitez-vous acheter un tigre vivant ? Ou bien peut-être préféreriez vous acquérir un ours ou une antilope? Si cela peut paraitre curieux, et même choquant, le trafic d'animaux sauvages et protégés fait florès sur les sites de commerce en ligne et sur les réseaux sociaux.

Spécialisée dans la lutte contre ce type de pratique, IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) vient de publier une enquête éloquente sur le sujet, réalisée à travers la France, l'Allemagne, la Russie, et les Etats-Unis. Pendant six semaines, l'ONG a passé le web à la loupe dans ces pays et cela lui a permis de recenser plus de 5 800 annonces destinées à vendre plus de 11 700 spécimens d'espèces protégées, à travers une centaine de sites, et pour un montant total d'environ 3,2 millions d'Euros. 

Si le traditionnel trafic de défenses d'éléphants, d'ivoire travaillé ou d'animaux empaillés va bon train, il n'en deumeure pas moins que 80% des spécimens proposés à la vente étaient des animaux vivants: du lézard à l'orang-outan en passant par le crocodile, les grands félins ou le toucan. 

Pour lutter contre ce phénomène, les ONG tentent depuis plusieurs années de travailler de concert avec les plateformes web et de pousser les Etats à renforcer leur arsenal législatif. Nous recevons Julie Matondo, responsable de la communication au sein d'IFAW pour la France et l'Afrique francophone. 

إضافة تعليق

حلقات أخرى