العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Les menaces qui pèsent sur l'économie égyptienne

Les menaces qui pèsent sur l

Nul besoin d'analyse économique pour voir l'impact du mouvement à court terme. ...

Au Caire, épicentre de la contestation, et dans plusieurs grandes villes du pays, la plupart des magasins et les banques sont fermées depuis dimanche.

Les distributeurs, vides, ne délivrent plus les billets qui servent aux achats quotidiens mais aussi, dans un pays où les espèces sont beaucoup utilisées, à payer les employés.
Et, bien sûr, le flot des touristes s'est brutalement interrompu.
Dans un pays où le tourisme représente 11 % du PIB, leur désertion ne peut être prise à la légère. Pourtant, les pyramides de Gizeh ne bougeront pas de sitôt, et il y a fort à parier que leurs admirateurs reviendront dès qu'ils ne craindront plus pour leur sécurité. Et le pays a d'autres ressources.
Au Caire, épicentre de la contestation, et dans plusieurs grandes villes du pays, la plupart des magasins et les banques sont fermées depuis dimanche. Les distributeurs, vides, ne délivrent plus les billets qui servent aux achats quotidiens mais aussi, dans un pays où les espèces sont beaucoup utilisées, à payer les employés.
"L'Egypte a une économie relativement diversifiée par rapport à la région.
Il y a une grande industrie manufacturière, dans la production de textile,  'équipements automobiles, d'engrais. Et le secteur de la sous-traitance informatique est en plein développement", explique Ania Thiemann, économiste principale à l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et coordinatrice d'un important programme de l'organisation dans le pays. Si plusieurs groupes étrangers ont rapatrié leurs employés et fermé certaines usines, l'activité pourra reprendre une fois le calme revenu.

إضافة تعليق

انظر أيضا