العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Les informations d'Al-Jazira sur le processus de paix font polémique chez les Palestiniens

Les informations d

Colère chez les Palestiniens. Un haut responsable de l'OLP a accusé lundi Al-Jazira de chercher à "tromper" l'opinion, après la diffusion par la chaîne de télévision qatarie de révélations sur les négociations de paix israélo-palestiniennes....

Al-Jazira a diffusé dimanche des informations, présentées comme des fuites, selon lesquelles les Palestiniens, lors des pourparlers de 2008, auraient accepté d'importantes concessions sur deux des points les plus épineux des négociations avec Israël: Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens.
Yasser Abed Rabbo, secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), a accusé lundi la chaîne de se livrer à "des jeux médiatiques (...) pour tromper le simple citoyen". Selon M. Abed Rabbo, la chaîne cherche à mettre à mal l'autorité de l'équipe dirigeante palestinienne actuelle. Il a estimé que les affirmations d'Al-Jazira se fondaient sur des informations fausses et des citations sorties de leur contexte.
Lundi, à Ramallah, le siège de la chaîne panarabe en Cisjordanie a été attaqué par des manifestants, qui ont brisé des fenêtres et bombardé des graffiti sur les murs, écrivant "Al-Jazira, espions", et "Al-JaziraIsraël".
Selon Al-Jazira, les Palestiniens auraient offert de laisser à Israël la souveraineté de toutes les enclaves juives sauf une à Jérusalem-Est, le secteur oriental de la Ville Sainte, occupé lors de la guerre des Six-Jours en 1967 où vivent aujourd'hui environ 200.000 juifs. En échange, ils auraient demandé des terres israéliennes, dont les territoires proches de la Ligne verte où vivent nombre d'Arabes israéliens.
Ils auraient aussi proposé de placer à titre provisoire l'esplanade des Mosquées sous contrôle international, jusqu'à ce qu'un accord permanent soit trouvé. Le lieu saint musulman serait administré conjointement par, outre les Israéliens et les Palestiniens, les Saoudiens, les Américains, les Egyptiens et les Jordaniens.
Sur la question du droit au retour des réfugiés, les Palestiniens auraient accepté qu'Israël en accueille 10.000 par an pendant dix ans, soit 100.000 en tout.
Un des principaux credo des Palestiniens est que tous les réfugiés de la guerre de 1948-49 qui suivit la création d'Israël et leurs descendants, soit plusieurs millions de personnes, ont le droit au retour. Un principe qu'Israël a toujours rejeté purement et simplement.
Pour Ahmed Qureia, principal négociateur palestinien lors des pourparlers de 2008, des pans entiers des documents diffusés par Al-Jazira "ont été fabriqués, pour s'en prendre à l'Autorité palestinienne et à la direction palestinienne". Le chef négociateur actuel Saeb Erekat, a parlé de "mensonges et demi-vérités".
Dès dimanche soir, le président palestinien Mahmoud Abbas expliquait à des journalistes égyptiens avoir informé la Ligue arabe des détails de ces négociations. "Je ne sais pas d'où Al-Jazira a trouvé des choses secrètes. Il n'y a rien que nous cachions à nos frères arabes", a-t-il déclaré, cité par l'agence de presse palestinienne Wafa.
Ces pourparlers de 2008 s'étaient achevés, sans accord, lorsqu'Israël lança une intervention militaire à Gaza. Selon les documents d'Al-Jazira, Israël aurait informé Abbas à l'avance de son projet d'envahir Gaza, ce qu'Abbas a déjà démenti par le passé.
Selon Erekat, ce "Document Jérusalem" était une proposition israélienne, et non pas palestinienne. Et il a démenti toute offre palestinienne de retour limité des réfugiés.
Al-Jazira, qui s'est ainsi mise à imiter le site spécialiste des fuites organisées Wikileaks en commençant à diffuser ces révélations, affirme avoir en sa possession 1.600 documents portant sur les pourparlers de paix ces dix dernières années. L'émission de dimanche soir se concentrait sur la question de Jérusalem, mais Al-Jazira en a prévu quatre en tout cette semaine, les autres portant plus particulièrement sur les réfugiés et sur d'autres sujets.

إضافة تعليق

انظر أيضا