العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Le cinéma en audio-description s'invite au Festival International du Film de Marrakech

Le cinéma en audio-description s

DR

Le Festival International du Film de Marrakech continue, pour sa 17-ème édition, qui se tient du 30 novembre au 8 décembre, d'intégrer à sa programmation des films en audio-description, conforté en cela par le succès rencontré les années précédentes par les projections de films destinés aux non et malvoyants.

Cette manifestation de grande envergure convie chaque année plus d'une centaine de non et malvoyants venus des quatre coins du Royaume pour vivre le cinéma à travers la projection de films adaptés en audio-description.   Les non et malvoyants invités aux projections sont totalement pris en charge par la Fondation du Festival International du Film de Marrakech qui leur offre la seule opportunité au Maroc de suivre des films en audio-description. Tous les moyens humains et logistiques sont mis à disposition pour leur offrir un accueil des plus chaleureux.  

En plus d'un film marocain, en l'occurrence cette année "Lahnech", réalisé par Driss Mrini, quatre autres longs-métrages internationaux sont programmés dans cette section, à savoir "Blade Runner 2049" du réalisateur canadien Denis Villeneuve, une coproduction réunissant les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Hongrie et le Canada, "La Mécanique de l'ombre" (The Eavesdropper) réalisé par le Français Thomas Kruithof, une coproduction franco-belge, le documentaire "Visages villages" (Faces places) de la cinéaste française Agnès Varda et de l'artiste-photographe JR, en plus du film américain "Lady Bird" de Greta Gerwig.  

Comme à leur accoutumée, les festivaliers non et malvoyants affichent toujours le même engouement et attendent avec impatience ce rendez-vous annuel pour vibrer aux rythmes des voix qui peuplent la salle obscure.   En 2009, le Festival a produit un premier film marocain en audio-description: "A la recherche du Mari de ma Femme" de Mohamed Abderrahmane Tazi. D’autres films ont été adaptés suite au succès rencontré en 2008, "Lalla Hobby" de Mohamed Abderrahmane Tazi en 2010, "La Symphonie Marocaine" de Kamal Kamal en 2011, "Beauté Eparpillée" de Lahcen Zinoun en 2012, et "Larbi" de Driss Mrini en 2013.  

Placée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, la 17-ème édition du Festival International de Marrakech sera clôturé le 8 décembre avec l'annonce du palmarès des œuvres en compétition pour la très convoitée Etoile d'Or, par le jury présidé par le réalisateur, scénariste et producteur américain, James Gray.  
 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا