انظر أيضا

آخر المقالات

L'application de l'accord de pêche Maroc-UE est effective sur l'ensemble du territoire national (Président de la Commission parlementaire mixte)
المغرب العربي

L'application de l'accord de pêche Maroc-UE est effective sur l'ensemble du territoire national (Président de la Commission parlementaire mixte)

Le président de la Commission parlementaire mixte (CPM) Maroc-UE, Abderrahim Atmoun, s’est félicité mercredi de l’adoption de l’accord de pêche par la Commission de la pêche du Parlement européen, affirmant que ‘son application est effective sur l’ensemble du territoire national’.

Le vote d'aujourd'hui qui intervient après l’adoption, à une large majorité, de l'accord agricole la semaine dernière, est une réaffirmation de la volonté mutuelle visant le renforcement de la coopération entre le Maroc et l'UE, particulièrement la coopération parlementaire entre les deux parties, a-t-il affirmé dans un communiqué.
 
L'accord, adopté par 17 voix pour, 7 contre et deux abstentions, couvre la zone de pêche s'étendant du parallèle 35 jusqu'au parallèle 22, à savoir du Cap Spartel dans le nord du Maroc jusqu'au Cap Blanc dans le sud du Royaume.
 
Atmoun a en outre indiqué que ce vote est le fruit d'un travail de longue haleine et plusieurs rounds de négociations, de modifications et d'adaptations de cet accord qui fixe les conditions d'accès pour la flotte européenne et prévoit les exigences d'une pêche durable.
 
Ce résultat positif couronne les efforts tous azimuts de la diplomatie marocaine avec une présence régulière et continue des membres de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, du côté marocain, a-t-il souligné, ajoutant que ceux-ci sont parvenus à convaincre les eurodéputés que cet exercice d'adaptation mené par le Royaume et l'Union européenne démontre que le Maroc assume pleinement le rôle qui est le sien, celui d'un partenaire stratégique et fiable.
 
Il a mis l'accent sur l'action soutenue de la Commission parlementaire au service de la défense des intérêts du Royaume 'sur tous les fronts possibles, en étant à la fois sensible aux discussions sur la politique de voisinage et à la volonté de l'UE de renforcer le dialogue stratégique noué avec le Maroc'.
 
La commission reste, a-t-il dit, en même temps vigilante quant aux évolutions des autres dossiers stratégiques en cours de négociation de manière à préserver l’ensemble des accords liant les deux parties.
 
Atmoun a en outre estimé que le rôle assigné à la Commission parlementaire mixte Maroc-UE est de 'continuer à œuvrer au sein de toutes les instances parlementaires européennes pour prémunir les intérêts des deux parties contre toute tentative de manipulation'.
 
'Nous travaillerons de concert avec nos homologues européens pour faire respecter les engagements inscrits dans tous les accords qui nous lient et parvenir à un vote positif de cet accord de partenariat dans le domaine de la Pêche prévu le 13 février', a-t-il conclu.