العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Gabon: Aubemeyang dément la nomination de son père à la tête de la sélection

Gabon: Aubemeyang dément la nomination de son père à la tête de la sélection

DR

La star gabonaise d'Arsenal, Pierre-Emerick Aubameyang, a démenti que son père prendra les rênes de l'équipe nationale de foot du Gabon et dénoncé l'"amateurisme" de la Fédération locale, qui avait annoncé la nomination de l'intéressé sans attendre sa réponse.

La Fédération gabonaise de football, la Fegafoot, avait officialisé mercredi soir la nomination de Pierre-François Aubame Eyang et de Daniel Cousin, ancien international gabonais et ex-joueur du RC Lens, à la tête de la sélection nationale.     "Vous vous demandiez pourquoi j'ai des problèmes avec vous ? Pourquoi je ne voulais plus venir en sélection ?", a vivement réagi vendredi sur Twitter Pierre-Emerick Aubameyang, en interpellant la Fegafoot.  

"Le président de la fédération a appelé mon papa et ne s'est même pas soucié de son état de santé, lui qui est malade en ce moment... Pour se précipiter et donner une conférence de presse alors que mon père lui a indiqué qu'il donnerait sa réponse le lendemain: négative (soit dit en passant)", a fustigé l'ancien joueur du Borussia Dortmund, de l'AS Saint-Etienne ou encore de l'AS Monaco.    

"Bref le jour où la fédération ne fera plus preuve d'amateurisme, l'équipe nationale pourra alors peut-être avancer et retrouver des résultats cohérents."     La Fédération, justement, a reconnu vendredi un couac dans l'annonce prématurée, une "situation qui aurait pu être évitée", tout en renvoyant la balle au niveau ministériel. Pierre-François Aubame Eyang "se trouvant à Londres pour des raisons de santé, (il) a effectivement manifesté le souhait de donner sa réponse définitive jeudi après-midi", a reconnu la Fegafoot dans un communiqué.    

"Dans la foulée (...) le ministre de la Jeunesse et des Sports, face à l'urgence, a instruit la Fegafoot de rendre officielle la composition du staff technique mercredi soir", a-t-elle ajouté, soulignant toutefois "la volonté habituelle maintes fois exprimée par Pierre Aubame Eyang d'entraîner l'équipe nationale".  

Interrogé par l'AFP, le ministre gabonais des Sports Alain Claude Bilie-By-Nze a répondu vendredi soir que, "au stade où en est l'équipe nationale de football, être appelé comme joueur ou comme sélectionneur aurait dû s'apparenter à un appel sous le drapeau, afin de sauver la patrie en danger".   "Dans ces moments-là", a-t-il poursuivi, "les questions de procédures deviennent un luxe dont on peut se passer".  

 MM. Aubame Eyang et Cousin avaient été choisis pour succéder à l'Espagnol José Antonio Camacho, limogé mi-septembre après une défaite du Gabon en amical contre la Zambie (0-1). En poste depuis fin 2016, il avait obtenu 2 victoires contre 7 défaites et 8 nuls.

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا