العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

France: nouvelle hausse du prix de tabac à compter du 1er mars

France: nouvelle hausse du prix de tabac à compter du 1er mars

Le prix du paquet de 20 cigarettes en France augmentera de près d'un euro en moyenne à partir du 1er mars, deuxième étape dans le projet du gouvernement français d'aboutir à un paquet à dix euros en novembre 2020 dans le cadre de sa politique de lutte contre le tabagisme.

 Cette hausse, prévue depuis septembre dernier, a été annoncée lundi dans un communiqué conjoint par le ministère de la Santé et les Douanes. 
 Elle intervient après un premier relèvement des prix, appliqué en novembre dernier à travers l’augmentation de la fiscalité sur le tabac. 
 A partir du 1er mars, le prix moyen du paquet de 20 cigarettes progressera de 94 centimes en moyenne pour s'élever à environ 7,90 euros, selon un arrêté publié dimanche au Journal Officiel. 
 Cet arrêté valide les prix proposés par les cigarettiers, répercutant la hausse de fiscalité décidée par le gouvernement en septembre. 
 Les autres produits du tabac sont également concernés par cette hausse des prix, avec notamment une augmentation de deux euros en moyenne pour les paquets de tabac à rouler, dont le prix moyen va passer à environ 10,50 euros. 
 Les augmentations du prix du paquet de cigarettes sont fixées par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, adopté à l'Assemblée nationale française. 
 Ainsi, la hausse qui sera appliquée le 1er mars prochain sera suivie d'augmentations de 50 centimes en avril 2019, novembre 2019 et avril 2020. La dernière hausse de la série, prévue pour novembre 2020, s'élèvera à 40 centimes. 
 Ces augmentations successives permettront "aux gens de se préparer et de trouver les moyens d'arrêter de fumer. C'est un calendrier qui permet à chacun de se mettre dans la perspective de l'arrêt", avait précisé en septembre la ministre de la santé, Agnès Buzyn. Cette dernière fait de la lutte contre le tabagisme, qui est responsable de 73.000 décès annuels en France, dont 45.000 par cancer, l’une de ses premières priorités.  
 Dans un sondage réalisé pour le compte du journal «Les Echos» et «Radio classique», les Français ont considéré à 65 pc que la hausse progressive du prix du paquet de cigarettes ne sera «pas du tout» ou «pas vraiment» d’une grande efficacité pour la réduction de la consommation de tabac.  
 Cela n'a pas empêché la majorité des sondés (61 pc) de se dire "plutôt" ou "tout à fait" favorables à cette hausse.  
 Les personnes interrogées considèrent cependant à 72 pc que la mesure est avant tout motivée par des raisons financières plutôt que de santé publique (27 pc), avait révélé ce sondage. 
 Ils sont aussi neuf sur dix (91 pc) à considérer que ce projet est de nature à pousser les fumeurs à acheter leurs paquets de cigarettes dans les pays frontaliers et près de neuf sur dix (88 pc), à estimer que ce renchérissement risque de développer la contrebande. 

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا