العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Et 1,2,3... le Japon, adepte des séances de gym au travail

Et 1,2,3... le Japon, adepte des séances de gym au travail

Mine sérieuse, attitude appliquée dans leurs costumes, ils s'étirent, balancent les bras à l'unisson, au rythme d'une musique douce. Se livrer à des exercices pour rester en forme et motivés au travail: la pratique n'est pas rare au Japon.

La société d'informatique Adoc International, située dans la banlieue de Tokyo, a commencé d'appliquer il y a trois ans ce rituel du "rajio taiso", littéralement gymnastique radiophonique, des exercices initialement réalisés à l'écoute d'un programme mêlant mélodie au piano et instructions, diffusé sur les radios nationales à partir de la fin des années 1920.    "Nous avons choisi le "rajio taiso" car c'était la série d'exercices la plus simple à mettre en place", explique Clifton Lay, employé du département des ressources humaines. "La plupart des Japonais et personnes qui ont grandi au Japon sont déjà familiers de ce type de mouvements et n'ont aucun problème pour les effectuer".  Pour démarrer la matinée ou l'après-midi d'un bon pied, les salariés suspendent donc leurs tâches plusieurs fois par semaine pour un bref intermède sportif.  "Le fait de faire cet exercice le matin en arrivant au boulot ou juste après la pause du midi, autrement dit à un moment où l'on n'a pas encore la tête complètement au travail, permet de se préparer, de se dire +allez, au boulot!", souligne M. Lay.  

La pratique du "rajio taiso", vieille de près d'un siècle, fut à l'origine empruntée à une compagnie d'assurance américaine. Elle s'est ensuite rapidement répandue à travers le Japon, sur les lieux de travail et dans les écoles.            Les chaînes de radio et TV publiques NHK y consacrent chacune trois minutes de leur antenne chaque jour, en proposant différentes déclinaisons selon que l'on souhaite renforcer sa puissance musculaire, gérer un handicap ou s'entretenir à un âge avancé.  

Aujourd'hui, à partir de sondages et autres données, une association de promotion du "rajio taiso" estime à 26-28 millions le nombre de Japonais qui s'y adonnent au quotidien.  Le constructeur d'automobiles Toyota dispose de sa propre version, tandis que les employés de Sony, de l'ouvrier du bas de l'échelle aux plus hauts dirigeants, sont conviés à une séance de stretching collectif à 15H00, non obligatoire toutefois. 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا