انظر أيضا

آخر المقالات

Dix nouveaux records pour la 3-ème vente aux enchères Paris#Marrakech
فن وثقافة

Dix nouveaux records pour la 3-ème vente aux enchères Paris#Marrakech

La prestigieuse Maison française de vente d’œuvres d’art «Artcurial » a annoncé, mercredi, que la troisième édition de la vente aux enchères Paris#Marrakech, organisée le 30 décembre, a totalisé dix nouveaux records du monde, dont six pour l’art contemporain africain, et réalisé un chiffre d’affaires de plus 1,890 million d’euros.

La collection privée orientaliste italienne intitulée : « De Constantinople à Tanger» détenue par un amateur italien, a réalisé 3 records du monde, notamment pour Théodore Frère, Jean-Paul Sinibaldi et Eugène Girardet, qui a décroché le plus haut Prix de la vacation avec l’huile sur toile "La gazelle apprivoisée", adjugée à 300.400 euros, précise la Artcurial dans un communiqué parvenu à la MAP.

Concernant le chapitre «African Spirit», dédié à l’art contemporain africain, l’acrylique et paillettes sur toile de Chérif Samba, «J’aime la couleur», s’est envolé à 91.000 euros, bien au-delà de son estimation alors que l’artiste Bodys Isek Kingelez a dépassé le record établi l’année dernière par Artcurial avec son œuvre «Pacific Art», adjugée à 71.500 euros. Seydou Keïta, Abdoulaye Konate ou encore Billie Zangewa obtiennent également des prix records.

Le président délégué d'Artcurial, François Tajan, qui a dirigé cette troisième vente aux enchères, s'était réjoui, dans une déclaration à la MAP à Marrakech, des résultats enregistrés lors de cette opération de vente, précisant que la partie Art contemporain africain "a formidablement bien marché et a été au-delà de nos espérances". 

Au total, pas moins de 106 objets d’art étaient proposés durant cette vente aux enchères, dont une trentaine d’œuvres des grandes figures de l’art contemporain africain tels Romuald Hazoumé, Vincent Michéa, Abdoulaye Konaté, Omar Ba, Ousmane Sow, Moke, Frédéric Bruly Bouabré, Ibrahim Mahama, Malick Sidibé, Bodys Isek Kingelez, JP Mika, Meschac Gaba, Chéri Samba, Billie Zangewa, Aboudia, Seydou Keita, Calixte Dakpogan, Pierre Bodo et Adama Kouyaté.

Le second volet orientaliste, Majorelle et ses contemporains, a récompensé, quant à lui, l’artiste marocaine feu Chaïbia Talal avec son œuvre "Spectateurs de Tennis", réalisée en 1987 et qui a atteint le prix de 78.000 euros, un record selon la même source.  

La section "Made in Morocco" comportait une dizaine d’œuvres d’artistes marocains ayant largement contribué au rayonnement de l’art marocain à l’international, tels Hassan Glaoui, Jilali Gharbaoui, Chaibia Talal et Farid Belkahia.

Artcurial s'est par ailleurs félicité du succès de la première édition de la Marrakech Art Week, organisée en partenariat avec des acteurs culturels dans la ville ocre, à savoir les musées des confluences Dar EL Bacha et du Tissage et du Tapis Dar Si Said, les Fondations Yves Saints Laurent, Jardin Majorelle, Farid Belkahia, Montresso et les galeries privées Voice gallery, khalid El Gharib, David Bloch, Loft Gallery, Galerie 127, en vue de dynamiser la vie artistique Marrakchie. Ils ont offert une semaine durant à Marrakech et à ses visiteurs une programmation spéciale.

«Le lancement de la Marrakech Art Week a été un succès et sera de retour l’année prochaine dans une formule enrichie », a affirmé à cet égard Olivier Berman, Directeur associé Orientalisme et Art contemporain africain chez Artcurial. Par l’organisation de cette semaine culturelle, la Maison de vente française entendait rendre hommage au dynamisme du Maroc, un pays devenu en quelques années le hub culturel et commercial entre l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient, avait indiqué Olivier Berman dans une déclaration à la MAP.

Selon les organisateurs de la vente aux enchères, cette édition vient confirmer que le Maroc est l’endroit parfait pour mettre à l’honneur l’art contemporain africain. Fondée en 2002, Artcurial organise depuis 2011 des évènements culturels au Maroc. En 2017, la deuxième vente aux enchères avait totalisé un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros, en augmentation de 50 pc par rapport l’année précédente.