انظر أيضا

آخر المقالات

Akhannouch s'enquiert de l'état d'avancement de plusieurs projets agricoles dans la région de l’Oriental
منوعات

Akhannouch s'enquiert de l'état d'avancement de plusieurs projets agricoles dans la région de l’Oriental

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a effectué, jeudi, une visite de terrain dans la région de l’Oriental au cours de laquelle il s’est enquis de l’état d’avancement de plusieurs projets de développement agricole lancés dans le cadre du Plan ‘Maroc Vert’ au niveau des provinces de Nador et Driouch.

Les projets visités par le ministre, qui était accompagné d’une importante délégation de responsables du ministère et de responsables locaux, intéressent les domaines de l’irrigation, la production de raisin et le développement de la filière de l’olivier.La première étape de cette visite a concerné le projet de reconversion collective du périmètre du Garet au niveau de la commune de Tiztoutine relevant de la province de Nador.
Ce projet qui s’étale sur une superficie de 13.500 ha et dont le coût global est de 461 millions de dirhams (MDH), s’inscrit dans le cadre du Programme National d'Economie d'Eau en Irrigation (PNEEI).
Il devrait permettre à terme d’économiser près de 28 millions de m3 par an et d’augmenter la productivité de 20% à 50%.
M. Akhannouch a visité par la même occasion une exploitation de production de raisin de table qui occupe une superficie de 37 ha et qui dispose de deux bassins d’accumulations d’eau d’une capacité totale de 155.000 m3. Cette exploitation va permettre de générer près de 7.000 journées de travail par an.
Au niveau de la province de Driouch, le ministre a été informé de l’état d’avancement du programme de développement de la filière de l’olivier au niveau de la région de l’Oriental qui englobe 33 projets sur une superficie de 43.860 ha au profit de 19.100 bénéficiaires et ce, pour un investissement global de 670 MDH.
Cette région, rappelle-t-on, dispose actuellement de 118.000 ha d’oliviers avec une production importante de 190.000 T et 357 unités de trituration d’une capacité de 45.500 T/an.
En ce qui concerne la province de Driouch, les projets lancés sont au nombre de neuf dans 17 communes sur une superficie de 19.840 ha au profit de 8.120 bénéficiaires ainsi que 25 organisations professionnelles.
D’un cout global de 291 MDH, les neuf projets (2010-2020) permettront d’améliorer la productivité des olives (2 T/ha), de produire 40.000 T d’olives et 5.500 T d’huile d’olive. Il contribuera également à l’amélioration du revenu des agriculteurs et la création de 344.000 journées de travail additionnelles.
Le ministre, qui était accompagné lors de cette étape de la visite du gouverneur de la province de Driouch, Mohamed Rochdy, a suivi aussi des explications sur les travaux de réalisation d’un projet de reconversion des céréales en oliviers qui s’étend sur une superficie de 2.600 ha et profite à 1.166 agriculteurs.
Pour un coût global de 38 MDH, ce projet comprend en plus de la plantation d’olivier, la création de 8 unités modernes de trituration et permettra de porter la productivité à 2T/ha ainsi que la création de 45.000 journées de travail supplémentaires.
Après Driouch, M. Akhanouch s’est rendu à Beni Sidel Louta (Province de Nador), où il a pu s’arrêter sur l’Etat d’avancement du programme de développement de l’olivier au niveau de cette province.
Ledit programme porte sur une superficie de 5.720 ha et profitera à 2.040 bénéficiaires et 7 organisations professionnelles pour un coût global de 80 MDH.
A ce jour, selon des explications fournies au ministre qui était accompagné du gouverneur de la province de Nador, Ali Khalil, 5.530 ha d’oliviers ont été déjà plantés (83% cédés aux bénéficiaires). A terme, ce programme permettra en plus de l’amélioration de la productivité, de créer près de 99.000 journées de travail supplémentaires ainsi que l’amélioration du revenu des agriculteurs de 1.100 à 12.200 DH par hectare et par an.
M. Akhannouch a par ailleurs pris connaissance de l’état d’avancement du projet de reconversion des céréales en oliviers sur 2.000 ha (planté en totalité) au profit de 766 agriculteurs.
Ce projet qui vise à développer la filière oléicole au niveau de la commune de Beni Sidel Louta, permettra d'améliorer la productivité à 2 T/ha et d'améliorer le revenu des agriculteurs de 1.100 à 13.500 DH/ ha/an, ainsi que la création de 29.000 journées de travail.
Sur le même site, le ministre a visité une unité moderne de trituration d’olives réalisée dans le cadre du projet de reconversion. Cette unité qui a nécessité une enveloppe budgétaire de 11,5 MDH s’étend sur une superficie de 3.722 ha avec une capacité de 2.400 T/ an et bénéficie à quatre coopératives de la province.