العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Accident Lion Air: Boeing aurait caché des dangers liés à une de ses commandes de vol (WSJ)

Accident Lion Air: Boeing aurait caché des dangers liés à une de ses commandes de vol (WSJ)

DR

Le constructeur aéronautique Boeing aurait passé sous silence des informations sur des dangers potentiels liés au système anti-décrochage de ses 737-MAX 8 et 737-MAX 9, qui pourrait avoir contribué à l'accident meurtrier d'un appareil de Lion Air fin octobre, affirme le Wall Street Journal (WSJ).

L'avionneur américain n'a pas fait de commentaires sur cette information. "Nous prenons toutes les mesures pour comprendre pleinement l'ensemble des aspects de cet accident", a indiqué mardi un porte-parole dans une déclaration écrite.   Il a également souligné que le groupe travaillait "étroitement" avec les enquêteurs et les autorités compétentes, rappelant que la sécurité était une priorité.  

Le WSJ, citant des experts de la sécurité impliqués dans l'enquête, des responsables de la Federal aviation administration (FAA) et des pilotes de ligne, indique que le système automatisé pour éviter le décrochage des 737-MAX 8 et 737-MAX 9 peut "dans des conditions (de vol) inhabituelles" faire piquer du nez ces moyen-courriers, "de façon si brusque que les équipages ne seraient pas en mesure de cabrer l'avion", ce qui l'entraînerait dans un piqué et un potentiel accident.

Un tel scénario aurait été évoqué avec les compagnies clientes dans un bulletin de sécurité seulement une semaine après l'accident, selon le WSJ, relevant la "surprise de nombreux pilotes" d'apprendre une telle nouvelle.     Cette information est d'autant plus problématique que les pilotes n'ont pas pu être entraînés à l'éventualité d'un tel dysfonctionnement technique.  

La semaine dernière, Boeing avait implicitement reconnu qu'un capteur d'incidence (AOA, Angle of attack sensor) pourrait être en cause dans l'accident d'un 737-MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air qui a fait 189 morts.     Les capteurs en question, aussi appelés sondes d'angle d'attaque, donnent l'angle de vol de l'appareil et sont potentiellement des avertisseurs de décrochage.

Le Boeing 737-Max 8 est un des plus récents modèles du constructeur. L'appareil accidenté n'était entré en service qu'au mois d'août dans la flotte de la compagnie à bas coût.  

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا