العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

124 fermes aquacoles s’installent à Dakhla et bientôt au Souss-Massa

124 fermes aquacoles s’installent à Dakhla et bientôt au Souss-Massa

DR

Le Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture s’est réuni pour sa 11ème session, le 02 juillet 2018 à Rabat, sous la présidence de Monsieur Aziz AKHANNOUCH Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et en présence de Madame Mbarka BOUAIDA, Secrétaire d’État chargée de la Pêche Maritime. 

Lors de cette session, les membres du Conseil d’Administration ont pris connaissance de l’état d’avancement des chantiers phares de l’ANDA durant la période 2017-2018. Ces réalisations qui mettent en exergue l’action de l’Agence au niveau des différentes régions littorales du Royaume font ressortir la nouvelle dynamique qui se crée autour de ce nouveau secteur d’activité dans les zones disposant d’un potentiel aquacole avéré.

A ce titre, la région de Dakhla Oued Eddahab, priorisée dans la stratégie de développement de l’aquaculture, verra l’installation de 124 fermes aquacoles. Aussi, 100 projets sont programmés pour 507 jeunes entrepreneurs originaires de ladite Région, organisés en 100 groupements, qui se sont engagé à intégrer cette activité après avoir suivi un programme de formation spécialisé.

Dans ce sens, 100 jeunes entrepreneurs, chefs de file desdits groupements, bénéficient d’un programme de formation théorique et pratique ayant été lancé au niveau de Dakhla, en partenariat avec la Direction de la Formation Maritime, des Gens de Mer et du Sauvetage, relevant du Département de la Pêche Maritime, et l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail. Le coup d’envoi de ce programme a été donné en Mars 2018 et va s’étaler jusqu’au mois d’Octobre 2018 pour l’initiation des jeunes entrepreneurs au métier de l’aquaculture.

Parmi les résultats phares au niveau de cette région, figure aussi la réussite du projet de la première écloserie nationale de coquillages, inaugurée par Sa Majesté le Roi Mohamed VI, que Dieu L’assiste, le 09 février 2016, et dont le coût d’investissement dépasse les 100 millions dhs. Cette écloserie connait un grand succès après avoir pu maîtriser par excellence la reproduction des naissains de la palourde européenne, espèce indigène en voie de disparition dans d’autres pays. La production de cette espèce très demandée sur le marché international contribuera dans le positionnement de la région de Dakhla-Oued Eddahab en tant que producteur pionnier de ce produit de haute valeur commerciale.

Pour ce qui est de la région de Tanger – Tétouan – Al Hoceima,  deux Appels à Manifestation d’Intérêts ont été lancés, et pas moins de 7 projets situés dans ladite région ont été sélectionnés. Parmi eux, une ferme aquacole a été accordée à un groupe de jeunes entrepreneurs qui ont aussi bénéficié d’un programme de formation et d’initiation en matière d’exploitation et de gestion de fermes aquacoles.

Le deuxième AMI a été lancé le 12 avril 2018 afin de promouvoir l’investissement dans 15 fermes aquacoles encore vacantes au niveau de cette Région, dont 04 fermes dédiées aux jeunes entrepreneurs. Ce dernier AMI a été lancé au même titre que ceux concernant les Régions de Guelmim-Oued Noun (Province de Sidi Ifni) et de l’Oriental, dont les plans aquacoles ont été achevés.

Les Appels à Manifestation d’Intérêt lancés, concernant ces trois régions, consolident une offre aquacole globale de 136 parcelles dédiées aux investisseurs et 13 parcelles consacrées aux jeunes entrepreneurs.

Outre ces espaces soumis à la concurrence, des parcelles sont également réservées aux coopératives de la pêche artisanale désireuses de diversifier leur activité à l’instar des coopératives de Marchica, Ras Al Ma et Cala Iris dont les résultats de leurs projets aquacoles sont très encourageants.

Concernant la région de Sous Massa, la commission mandatée pour la sélection des projets, déposés dans le cadre de l’AMI lancé en décembre 2017, a amorcé ses travaux pour proclamer les résultats avant la fin de l’année en cours.

Aujourd’hui, l’ANDA continue sur sa lancée avec l’implémentation d’autres plans d’aménagement aquacoles  relevant des régions de Casablanca-Settat, de Marrakech-Safi, de Guelmim-Oued Noun (Province Tan Tan) et de Laâyoune-Sakia El Hamra, portant ainsi le nombre total à 6 plans aquacoles.

Outre les projets sélectionnés dans le cadre des Appels à Manifestation d’Intérêt lancés par l’ANDA, d’autres fermes aquacoles, en l’occurrence le projet innovant de culture micro-alguesà terre dans la Région de Laâyoune Sakia Al Hamra, sont à des stades avancés en matière de démarches administratives et leur concrétisation se fera dans les meilleurs délais.

Après discussion des différentes réalisations de l’ANDA, le Conseil d’administration a procédé par la suite à la validation de son bilan d’activité et s’est penché à l’examen de ses comptes financiers au titre de l’exercice 2017. Ces comptes sont certifiés sans réserve par l’auditeur externe.

La session s’est clôturée par  l’adoption des résolutions soumises.

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا