Actualits : Zoom Imprimer cet article S'abonner au flux rss de cette rubrique Agrandir la taille de la policeReduire la taille de la police
Le ''World fellows program'' de l'Universit de Yale
Le blogueur russe Alexeï Navalni y a passé un semestre, le cyber-activiste tunisien Slim Amamou est venu y faire des conférences: en dix ans, le programme "World fellows" de l'Université de yale (Connecticut, nord-est) est devenu un creuset d'élites de tous horizons
Contrairement à la plupart des bourses offertes par les grandes universités américaines, ce programme de Yale, un des meilleurs établissements universitaires des Etats-unis, appartenant au club très fermé de l'"Ivy League", s'adresse à tous les secteurs d'activité.

Chaque année depuis 2001, seize personnes travaillant déjà et se distinguant par leur "capacité à devenir des leaders", sont sélectionnées pour venir passer un semestre dans la tranquille bourgade de New Haven, siège de l'université à 140 km au nord-est de New York.

Directeurs de galeries d'art comme le libanais Saleh Barakat, médecins comme le chinois Wan Yanhai, qui milite pour les malades du sida, journalistes comme la colombienne Claudia Lopez ou juristes comme la vénézuélienne Maria Corina Machado, ils n'ont en commun que l'excellence.

"Nous avons 3.800 dossiers de candidature en provenance de tous les continents, et un jury de six personnes passe quatre mois chaque année à les sélectionner jusqu'à arriver à 16 élus", explique dans une interview à l'AFP Michael cappello, expert en maladies infectieuses et directeur du "world fellows Program".

Chaque année entre août et décembre, les boursiers --qui sont pris en charge et logés ainsi que leurs familles--, choisissent les cours qu'ils veulent suivre, mais en donnent aussi aux étudiants du campus.

Alexeï Navalni, pourfendeur de la corruption en Russie, suivait des cours de droit des sociétés mais enseignait aussi comment bloguer et parlait de son pays. Le tunisien Fares Mabrouk, 41 ans, ancien entrepreneur dans le secteur pétrolier venu "pour apprendre à monter un +think tank+ (laboratoire d'idées) sur la démocratie", avait choisi aussi, parmi d'autres, un cours intitulé "comment écouter la musique".

"Dans le monde entier, tout futur leader doit savoir beaucoup de choses sur beaucoup de sujets", estime Valérie Rose Belanger, directrice des partenariats. "Beaucoup de ces gens ne se seraient jamais rencontrés, et l'expérience qu'ils engrangent les enrichit et leur permet de tisser des réseaux".

"Et comme ils viennent du monde réel, et ne sont pas des universitaires comme nous, ils intéressent énormément nos étudiants, parce qu'ils ont déjà pris des risques", ajoute-t-elle.

"J'étais ici juste avant la révolution tunisienne, je suis rentré à tunis le 10 décembre", à la veille de la révolte qui a abouti au renversement du régime de Ben Ali, se souvient Fares Mabrouk dans une interview à l'AFP.

"Je me suis fait des amis d'Inde, d'Indonésie, de partout, ils m'écrivaient pendant la révolution, nous sommes encore en contact", ajoute cet homme qui a changé de vie, et travaille maintenant avec un groupe de blogueurs sur les prochaines élections à l'assemblée constituante en Tunisie.

Pour certains, comme Wan Yanhai, contraint de quitter la Chine, les Etats-Unis sont devenus un pays d'adoption. Pour d'autres, le passage à Yale a marqué un tournant professionnel.

En 2007, après Yale, Saleh Barakat, galériste depuis 1991, a monté le premier pavillon libanais à la Biennale de Venise. Depuis, il a collaboré avec le Musée de la Tate Modern à Londres et ouvert une deuxième galerie.

Le turc Hakan Altinay, lui, a commencé un projet sur l'instruction civique mondiale. Démarré comme un article de presse, le projet est déjà devenu un livre, traduit en plusieurs langues, et un documentaire est en cours de tournage.

Quant à la vénézuélienne Maria Corina Machado, après avoir été triomphalement élue à l'assemblée nationale de son pays en 2010, elle a décidé à 43 ans de se présenter contre Hugo Chavez à l'élection présidentielle de 2012.





AFP
11/08/2011 13:37
    Partage sur Facebook Partager        
Lire aussi
Page : <<   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26   >>