Actualités : Maghreb Imprimer cet article S'abonner au flux rss de cette rubrique Agrandir la taille de la policeReduire la taille de la police
La sûreté et la gestion des crises en Méditerranée au centre d'une rencontre à Tunis
La sûreté, la gestion des crises et des conflits dans la zone méditerranéenne et les moyens d'y faire face ont été au centre d'un forum régional, ouvert jeudi à Tunis, avec la participation d'experts militaires et de chercheurs de plusieurs pays du Sud et du Nord de la Méditerranée.
Cette rencontre, de deux jours, organisée par le Centre tunisien des Etudes Méditerranéennes et Internationales et la Fondation allemande Konrad Adenauer, avec la coopération du ministère tunisien de la Défense, a pour objectif de débattre des questions de sûreté dans la zone méditerranéenne, à la lumière des mutations en cours dans la région, notamment en Tunisie, Libye et Egypte, selon les organisateurs.

Au menu de cette rencontre figurent plusieurs thèmes portant en particulier sur "le Printemps arabe et ces répercussions sur la sûreté dans la Méditerranée", "Les moyens de lutte contre le terrorisme dans le sillage du printemps arabe", "Effets de la crise arabe sur la politique sécuritaire israélienne" et "Réforme du secteur de la sûreté et la transition démocratique".

Les participants examineront également, dans le cadre d'une table ronde, la question de l'avenir de la coopération sécuritaire en Méditerranée.

Intervenant à l'ouverture du Forum, Abdullatif Chabi, représentant du ministère tunisien de la défense, a estimé que la question de la sûreté dans la Méditerranée demeure un sujet d'actualité, compte tenu des différents défis posés à la région, rappelant, dans ce contexte, les difficultés rencontrées pour faire respecter la légalité internationale et mettre dans les rails le processus de paix au Moyen-Orient.

Il a également passé en revue certains phénomènes que connaît la région, à savoir "l'extrémisme, le sectarisme communautaire et ethnique, l'immigration illégale, la prolifération des armes, la pollution et le racisme."

Le responsable militaire tunisien a imputé la prolifération de ces problèmes au déséquilibre entre les niveaux de développement dans le nord et le sud de la Méditerranée", soulignant l'impératif d'instaurer la sécurité, une condition nécessaire pour la réalisation de la démocratie et de l'Etat de droit, en tant que fondement du développement économique et social.

Il a, par ailleurs, insisté sur le rôle que peut jouer l'Europe dans la réussite de la transition démocratique au sein des pays méditerranéens, à l'instar de ce qui a été réalisé en faveur des pays d'Europe de l'Est, de l'Espagne et du Portugal, à travers la mise en place de blocs économiques régionaux.

MAP
04/05/2012 à 13:37
    Partage sur Facebook Partager        
Lire aussi
26/11/2014 à 18:54
26/11/2014 à 23:15
26/11/2014 à 17:07
26/11/2014 à 17:47
26/11/2014 à 17:08
24/11/2014 à 12:45
26/11/2014 à 17:29
24/11/2014 à 12:50
20/11/2014 à 21:18
18/11/2014 à 12:44
21/11/2014 à 12:40
18/11/2014 à 12:57
Page : <<   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27   >>