Actualités : Maghreb Imprimer cet article S'abonner au flux rss de cette rubrique Agrandir la taille de la policeReduire la taille de la police
Levée de l'interdiction des partis religieux en Libye
Les autorités libyennes ont renoncé à interdire l'homologation des partis politiques fondés sur des critères religieux, tribaux ou ethniques, à quelques semaines des élections de juin.
Des membres de la commission judiciaire du Conseil national de transition (CNT) au pouvoir ont donné lecture mercredi d'une version amendée de la loi sur la formation des mouvements politiques qui ne fait pas mention de cette interdiction, annoncée la semaine dernière au grand dam des partis islamistes.

"Ce point a été abandonné, tous les partis et organisations politiques devront se conformer à la loi telle qu'elle est maintenant", a déclaré à Reuters Saloua al Dgheïly, qui siège dans la commission.

Les législatives de juin, premier scrutin de l'après Kadhafi, permettront la formation d'une assemblée constituante. Quatre-vingts des 200 sièges de l'Assemblée sont réservés aux représentants de partis politiques et les autres iront à des candidats sans étiquette.

Les Frères musulmans libyens se sont associés début mars à d'autres mouvements islamistes pour former un parti politique appelé à jouer les premiers rôles.

La confrérie, victime d'une sévère répression sous le règne de Mouammar Kadhafi, tué le 20 octobre dernier, apparaît comme le mouvement le mieux structuré du paysage politique, ce qui devrait lui permettre de bien figurer dans ces élections, tout comme les mouvements islamistes qui l'ont emporté en récemment en Tunisie, en Egypte et au Maroc.

REUTER
02/05/2012 à 19:58
    Partage sur Facebook Partager        
Lire aussi
Page : <<   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27   >>