Actualités : Maghreb Imprimer cet article S'abonner au flux rss de cette rubrique Agrandir la taille de la policeReduire la taille de la police
Le Maroc et l'Union europénne vers la mise en oeuvre du statut avancé
Archives  
Rabat et Bruxelles se sont mis d'accord sur les grandes lignes du plan d'action relatif à la mise en oeuvre du statut avancé, en négociation depuis décembre 2010.
Le Maroc et l'Union européenne (UE) se sont mis d'accord sur les grandes lignes du Plan d'action relatif à la mise en œuvre du statut avancé, en négociation depuis décembre 2010, a annoncé lundi le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, Youssef Amrani.

L'un des principaux résultats de la 10ème session du Conseil d'association Maroc-UE, tenue lundi au Luxembourg, est la finalisation du plan d'action du Statut avancé, a précisé M. Amrani dans une déclaration à la MAP.

La finalisation du plan d'action "nous permettra d'envisager avec confiance et sérénité une accélération du partenariat privilégié avec l'UE, à la faveur d'une dynamique rénovée ancrée dans une ambition commune, politique et stratégique", a souligné le ministre. "Elle nous permettra aussi d'évoluer à terme vers un nouvel cadre de partenariat dont nous nous sommes mis d'accord sur les principaux contours", a-t-il ajouté, relevant qu'en finalisant ce Plan d'action, le Maroc et l'UE expriment leur conviction commune quant à l'opportunité de donner au Statut avancé toute sa consistance, en lui permettant d'atteindre sa vitesse de croisière.

M. Amrani a, en outre, mis l'accent sur la dimension régionale du Statut avancé en soulignant que ce cadre de coopération ambitieux est sorti du giron du partenariat d'excellence entre le Maroc et l'UE, avant d'être élargi à d'autres partenaires.

Il s'agit, selon lui, "d'un pas qui comptera dans la perspective de la refonte de la Politique européenne de voisinage" (PEV), laquelle confortera la place du partenariat Maroc-UE comme locomotive de la PEV à même de leur permettre d'atteindre ensemble un nouvel horizon dans ce partenariat précurseur et progressif.

Il a, en outre, indiqué que cette session, qui s'est déroulée dans une atmosphère "très positive", a offert l'opportunité de faire le bilan d'une année de coopération politique, stratégique, économique et sociale qui était riche en évolutions, et d'aborder, de manière lucide et responsable, l'ensemble des aspects des relations Maroc-UE, aussi bien sur le plan bilatéral qu'au regard des évolutions qu'a connues la région.

Convergence sur les questions politiques internationales

Cette rencontre "nous a permis de fait le point sur la coopération dans ses différentes dimensions et sur les divers aspects de notre relation aussi bien sur le plan bilatéral qu'au niveau du dialogue politique", a affirmé M. Amrani, ajoutant que les discussions ont aussi porté sur nombre de questions régionales, notamment le Sahara, la Syrie et le Maghreb.

"Nous sommes dans une logique de proximité avec l'UE et nous avons convergé avec nos partenaires européens sur les principales questions politiques internationales (crise syrienne, situation en Afrique ) à un moment où le Maroc est un membre actif du Conseil de sécurité", a précisé le ministre qui a fait part de la détermination du Maroc à aller aussi loin que possible avec ses partenaires européens pour faire de leur partenariat un véritable modèle dans la région.

"Les échanges avec les responsables européens ont été enrichissants et la plupart des ministres des Affaires étrangères avec lesquels je me suis entretenu en marge de cette réunion ont non seulement soutenu l'approche marocaine, mais se sont également félicités des réformes initiées par le Royaume et de sa vision en vue d'une relation plus poussée et plus ambitieuse avec l'UE", a-t-il fait observer.

Le ministre a indiqué avoir saisi l'occasion de la réunion du Conseil d'association Maroc-UE, pour démontrer la singularité du Royaume, dans un contexte régional marqué par de nombreuses turbulences, et rappeler les réformes mises en œuvre sous la conduite du Roi Mohammed VI, lesquelles ont conforté l'évolution apaisée du Maroc sur la voie de la démocratie.

Cette rencontre, qui intervient à un moment où le Maroc et l'UE ont signé d'importants accords sur les produits agricoles et la participation du Maroc aux programmes et agences communautaires entre autres, a également permis d'approfondir les discussions sur les perspectives politiques et économiques futures, dans le sillage du Statut avancé notamment concernant l'accord sur les services, le plan d'action sur la mobilité et la mise en place d'un nouvel accord global et complet de libre-échange, a-t-il affirmé.

En marge de cette 10e session du Conseil d'association Maroc-UE, M. Amrani a eu une série d'entretiens bilatéraux avec plusieurs responsables européens dont les ministres des Affaires étrangères du Royaume-Uni, de Chypre, du Luxembourg et de la République Tchèque, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères d'Espagne, le Secrétaire d'Etat aux affaires européennes du Portugal, ainsi que le Commissaire à l'élargissement et à la PEV.

Medi1.com avec MAP
24/04/2012 à 05:42
    Partage sur Facebook Partager        
Lire aussi
Page : <<   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27   >>