Actualits : Economie Imprimer cet article S'abonner au flux rss de cette rubrique Agrandir la taille de la policeReduire la taille de la police
Accord agricole Maroc-UE : des gains conomiques et fiscaux
Maroc-UE  
L'accord de libre-échange agricole Maroc-UE adopté mi-février dernier par le Parlement européen à une majorité confortable (369 voix pour, 225 contre et 31 abstentions) permettra des gains économiques et fiscaux substantiels pour les deux parties en raison de l'élargissement des quotas et l'application de droits d'entrée préférentiels.

Adopté après six ans d'âpres négociations, l'accord lèvera dès son entrée en vigueur effective dans deux mois, 55?pc des droits de douane sur les produits agricoles en provenance du Maroc au lieu de 33?pc actuellement et 70?pc des droits de douane des produits en provenance de l'Union européenne sur une période de dix ans contre 1 pc actuellement.

Ces mesures devront indéniablement densifier les échanges des produits agricoles entre les deux parties et donner un réel coup d'accélérateur aux importations et exportations aussi bien du Maroc que de son principal partenaire économique, l'UE.

En chiffres, cela représentera, selon le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime, un gain immédiat net de 1 milliard de dirhams (MMDH) pour le Maroc, correspondant à la différence entre le gain réel qui est de 1,7 MMDH et les retombées des concessions accordées à l'UE de 700 millions de dirhams (MDH).

De même, l'accord permettra un gain fiscal de près de 285 MDH dès la première année de son application dans la mesure où les opérateurs économiques marocains devront économiser 362 MDH en droits de douane à la faveur des conditions préférentielles et que les exportateurs européens auront à débourser 77,3 MDH de moins.

Au terme du processus de libéralisation dans 10 ans, les économies des exportateurs marocains seront portées à 1,7 MMDH en droits de douane par an et celles des opérateurs de l'Union européenne à 865 MDH.

De plus, l'accord ne se limite pas uniquement aux produits agricoles, mais comprend également un volet pêche qui encadre le commerce entre les deux parties dans ce domaine.

En fait, si l'accord permet toujours au Maroc un accès libre au marché européen, il prévoit, en revanche, un calendrier de libéralisation sur 10 ans pour les exportations des pays de l'UE vers le Royaume selon 3 groupes de produits. L'accord porte aussi sur d'autres secteurs de coopération dans le domaine de la sécurité sanitaire et permettra au Maroc de bénéficier du soutien institutionnel européen pour qu'il puisse renforcer ses structures de contrôle sanitaire, vétérinaire et végétal.

Au delà de sa portée économique, cet accord gagnant-gagnant revêt une dimension politique et stratégique dans le sens qu'il ouvre une nouvelle page dans les relations Maroc-UE et donne davantage de sens et de teneur au Statut avancé accordé par l'Union européenne au Maroc en décembre 2008.

De ce fait, le Commissaire à l'élargissement et à la politique européenne de voisinage, Stefan Fule, a indiqué que l'adoption de cet accord de donne un message fort sur la détermination de l'UE à développer ses relations avec le Maroc et confère plus de crédibilité à l'UE au Nord de l'Afrique .

Pour le président du Parlement européen Martin Schulz, qui est attendu dans la soirée au Maroc pour une visite officielle dans le Royaume, le vote en faveur de l'accord agricole Maroc-UE montre que les députés européens prennent au sérieux l'amélioration des relations avec les voisins du Sud.



MAP
27/03/2012 10:12
    Partage sur Facebook Partager        
Lire aussi
16/04/2014 06:00
04/04/2014 21:01
15/04/2014 09:21
14/04/2014 06:00
13/04/2014 10:00
12/04/2014 09:05
11/04/2014 08:17
11/04/2014 15:06
10/04/2014 09:12
09/04/2014 08:35
08/04/2014 06:12
07/04/2014 06:00
Page : <<   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27   >>