Actualits : Economie Imprimer cet article S'abonner au flux rss de cette rubrique Agrandir la taille de la policeReduire la taille de la police
La FAO et la BERD intensifient leur coopration en Mditerrane
Thomas Mirow, directeur gnral de la BERD  
La FAO et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) se sont engagées à intensifier leurs efforts de promotion des investissements du secteur privé en matière agro-alimentaire des Pays du Sud et de l'Est de la Méditerranée dont le Maroc.

 
Cet engagement a été pris par les deux institutions à travers la signature d'une série d'accords portant sur un montant de près de 2,2 millions de dollars et que la BERD financera à hauteur de 1,5 million.

Par ces accords, signés mercredi, la FAO et la BERD contribueront à l'élaboration de politiques et de cadres juridiques propres à instaurer un climat d'investissement favorable et à encourager la participation du secteur privé dans l'agroalimentaire.

En unissant leurs efforts, l'organisation onusienne et la Banque ciblent des secteurs où leurs compétences respectives se complètent, en conjuguant l'expertise bancaire de la BERD et le savoir-faire technique de la FAO ainsi que ses relations de travail établies de longue date avec les Etats membres.

Un communiqué publié à ce sujet par de la FAO cite parmi les principaux thèmes à aborder pour permettre au secteur agro-alimentaire de réaliser tout son potentiel, l'amélioration des infrastructures rurales, le renforcement des normes de sécurité sanitaire des aliments et le développement des compétences locales grâce à une formation adéquate.

Se félicitant de cette coopération, le sous-directeur général de la FAO, Laurent Thomas, a souligné que "l'essentiel des investissements nécessaires pour affronter l'insécurité alimentaire dans le monde viendra du secteur privé, en coopération avec les gouvernements et la société civile".

Les gouvernements, dans notre zone d'opération, ont parfois réagi à la crise alimentaire par des mesures à court terme qui ont découragé l'investissement privé dans l'agriculture", a fait remarquer pour sa part Gilles Mettelal, directeur du secteur agrobusiness à la BERD.

"En coopération avec la FAO, nous aiderons les pays à répondre de façon à mieux concilier les intérêts des consommateurs et des producteurs", a-t-il affirmé.

"La BERD étend ses opérations aux pays du pourtour Sud et Est de la Méditerranée, en commençant par la Jordanie, l'Egypte, le Maroc et la Tunisie", précise de son côté, Heike Harmgart, économiste principal de la Banque. Depuis le lancement du partenariat FAO-BERD en 1994, plus de 80 projets d'assistance technique ont été mis en œuvre pour un montant total d'environ 9,4 millions de dollars.

Ces projets ont contribué à surmonter les obstacles institutionnels et réglementaires et à améliorer la transparence et l'efficacité tout au long de la chaîne de valeur alimentaire dans les pays bénéficiaires, souligne le communiqué.

MAP
26/03/2012 09:56
    Partage sur Facebook Partager        
Lire aussi
Page : <<   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27   >>