Actualits : Zoom Imprimer cet article S'abonner au flux rss de cette rubrique Agrandir la taille de la policeReduire la taille de la police
Construire en sous-sol : nouvelle folie des riches propritaires !
Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, les riches architectes et propriétaires aiment faire construire de somptueuses dépendances… sous leur maison ! Nouvelle mode ou simple nécessité ?
Le luxe, aux yeux de tous, est à celui qui construit le plus haut et le plus grand. Mais cette loi n’est pas immuable, puisqu’aujourd’hui, de sublimes demeures sont construites… sous terre ! Le Wall Street Journal a effectué un tour d’horizon de ces maisons enterrées. Ainsi, à Los Angeles, l’architecte Mauricio Oberfeld a construit une maison hyperluxe de plus de 830 m², dont près de 300 sont situés en sous-sol. Alors que les pièces à vivre sont situées à niveau, des escaliers de verre mènent à un véritable « paradis sous terre » : un spa superbement décoré de carrelages, un grand bureau et une salle de cinéma. « De l’extérieur, on ne voit qu’un bâtiment qui ne paie pas de mine », explique le constructeur, pour qui la volonté n'est certes pas d’être « ostentatoire et chercher à impressionner ». Mais n'était-ce pas jadis l'objet même du luxe ?

Ce qui ne peut s’élever est voué à se replier. Mais un repli avec panache est possible, à en croire l’héritière du magnat de la Formule 1 Bernie Ecclestone, le mannequin et présentatrice Tamara Ecclestone. La jeune femme, qui a acheté l’an dernier pour 70 millions de dollars une immense propriété de plus de 1 500 m² à Londres, dans le quartier de Kensington, a récemment décidé de la faire agrandir, en y ajoutant deux niveaux souterrains pour une superficie de près de 500 m². Ce léger « ajout » comporte une salle de billard, une piste de bowling, une boîte de nuit, ou encore une salle de jeux et de musculation. Comble du luxe : le magnifique sous-sol possède sa propre salle de cinéma en 3D, où huit sièges hors du commun sont installés. En effet, ils sont chacun pourvus d’un réfrigérateur et d’une machine à popcorn intégrés ! La fille du tycoon explique au Wall Street Journal qu’elle a choisi ce mode de construction car « le statut historique du bâtiment interdisait son agrandissement en hauteur ». Mais peut être aussi par le fait que « tout le monde creuse de nos jours »…

Il faut dire que les problématiques nouvelles liées au manque de foncier changent la donne. A Londres, les règles de construction se font en effet de plus en plus dures, et les taxes sur l’agrandissement ont augmenté « de 43 % depuis 2009 », précise le journal. De même, en Californie, la construction sous terre se développe, car « dans la plupart des quartiers, l’agrandissement de la maison ne peut dépasser 25 à 50 % de sa surface habitable originelle ».

A Beverly Hills, une superbe demeure imaginée par l’architecte Mohamed Hadid est en train d’être achevée. Celui qui a imaginé les hôtels Ritz et Carlton vise encore une fois très « haut » - si l’on peut s’exprimer ainsi - avec une maison de presque 3 000 m² dont un tiers de sa surface en souplex. Ce bijou architectural se distingue par un luxueux sous-sol de 1 300 m², où se trouvent une immense salle de bal, des bains « à la turque » décorés de carreaux en mosaïque et de colonnes égyptiennes taillées à la main, ainsi qu’une salle de cinéma de 50 places. « J’aime bien appeler cet endroit la zone souterraine » déclare Mohamed Hadid au Wall Street Journal, « car le mot sous-sol a une connotation très négative ! » Qu’il se rassure, sa « cage dorée » devrait faire parler d'elle, puisqu’elle sera mise en vente pour 60 millions de dollars





Saida El moussadak
22/03/2012 14:31
    Partage sur Facebook Partager        
Lire aussi
Page : <<   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27   >>