العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Le 1er mai à l'ombre des Black Blocs

Le 1er mai à l

Les défilés traditionnels de la fête du travail à Paris ont été émaillés d'actes de violences commis par des militants ultra-radicaux d'extrême gauche.

Cette année, les manifestations du 1er mai à Paris ont été marquées par des actes de vandalisme commis par 1200 militants encagoulés se revendiquant des Black Blocs, des groupuscules rattachés à plusieurs mouvances européennes d'extrême gauche, entre idéologie libertaire et maxisme-anarchisme.

Ces actes de violence très médiatisés ont quelque peu éclipsé les revendications des travailleurs à l'heure où Emmanuel Macron s'apprête à fêter le premier anniversaire de son élection à l'Elysée. Emmanuel Macron, le "président des riches" selon la formule consacrée par l'opposition de gauche qui dénonce, au cours de cette première année de mandat, des réformes fiscales favorables aux plus aisés. Une réputation que la dernière une du magazine Forbes n'aidera sans doute pas à dissiper. 

Décryptage de cette semaine politique avec notre consultant, Jean-Marie Colombani. 

إضافة تعليق