العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

La couche d'ozone se porte mieux

La couche d

Selon les dernières observations de la Nasa, le trou dans la couche d'ozone apparu au dessus de l'Antarctique dans les années 1970 est en train de se résorber.

Ceux qui ont connu les années 1980 s'en souviennent: à l'époque les médias n'avaient de cesser de parler "du trou dans la couche d'ozone", provoqué - selon les conclusions des scientifiques - par l'utilisation massive des CFC, les chlorofluorocarbures. Inertes, stables, ininflammables, non toxiques, et peu couteux, ces gaz contenant du chlore étaient omniprésents dans les réfrigérateurs, les climatiseurs et les aérosols, mais la communauté internationale a fini par les bannir. Une interdiction entrée en vigueur progressivement, grâce au protocole de Montréal, signé en 1987, premier grand accord international à avoir été conclu pour protéger l'environnement. En 2009, le texte a d'ailleurs fini par être ratifié par les 197 Etats membres de l'ONU.  Il fallait bien cela pour protéger la couche d'ozone qui joue un rôle essentiel pour la vie sur Terre étant donné qu'elle filtre les rayons ultraviolets du Soleil. 

Plus de 30 ans ont passé, et les résultats semblent positifs. Via les images transmises par son satellite Aura, la Nasa affirme que le trou dans la couche d'ozone s'est réduit de 20% entre 2005 et 2016. Un constat encourageant, mais qui devra être confirmé dans les prochaines décennies, car les produits chlorés - une fois qu'ils ont atteint la stratosphère -mettent beaucoup de temps à disparaître. Selon les projections scientifiques, la couche d'ozone ne sera totalement rétablie qu'à partir de 2060 ou 2080. 

Pour faire le point sur ce dossier complexe, nous recevons Sophie Godin-Beekmann, Directrice de recherche au CNRS et Présidente de la Commission internationale sur l’ozone

إضافة تعليق