العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

François Fillon, envers et contre tout

François Fillon, envers et contre tout

Le candidat des Républicains est désormais officiellement mis en examen et continue de dénoncer l'acharnement de la justice à son égard. Eclairage, avec le consultant de Medi1, Jean-Marie Colombani.

La semaine politique en France a été marquée par la mise en examen de François Fillon pour plusieurs chefs d'inculpation, et notamment "détournement de fonds publics" dans le cadre de l'affaire d'emplois fictifs présumés au profit de son épouse et de deux de ses enfants. La justice enquête également sur les costumes sur-mesure offerts au candidat des Républicains par un ami, pour un montant d'au moins 13 000 Euros. Malgré tout, François Fillon maintient sa candidature et fustige "ceux qui fouilllent dans les poubelles" et l'attaquent "pour des boutons de guêtre".

Dans le même temps, Emmanuel Macron profite du boulevard qui s'ouvre devant lui au centre de l'échiquier en essayant de se construire une stature de chef d'Etat, comme en atteste sa rencontre, jeudi à Berlin, avec la chancelière allemande Angela Merkel. 

A gauche, Jean-Luc Mélenchon, candidat de "La France insoumise", exclut toujours de se désister en faveur du candiat socialiste, Benoit Hamon, que les sondages donnent en net recul, et qui paye le prix de son passé de "frondeur" à l'encontre du Président Hollande et de l'ancien premier Ministre, Manuel Valls. 

Par ailleurs, les yeux de toute l'Europe étaient braqués cette semaine sur les Pays-Bas où les élections législatives ont eu lieu mercredi. Finalement l'extrême droite nationaliste et islamophobe n'a pas remporté le scrutin; ce dénouement laisse espérer, en France, que Marine le Pen, candidate du Front national, ne réussira pas à s'installer à l'Elysée. 

Le lundi 20 mars un grand-rendez vous télévisé aura lieu: le premier débat entre tous les candidats à la Présidentielle. Une étape qui devrait aider les électeurs - encore très indécis - à départager les prétendants. 

Sur toutes ces questions, l'éclairage de notre consultant pour la politique française, l'éditorialiste Jean-Marie Colombani. 

إضافة تعليق