العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

WikiLeaks: La vie de Milosevic en prison

WikiLeaks: La vie de Milosevic en prison

Un câble diplomatique américain révélé par WikiLeaks fournit un aperçu unique sur la vie de l'ancien homme fort serbe, Slobodan Milosevic, dans la prison de l'ONU relevant du Tribunal pénal international (TPI) à la Haye, où il était jugé pour crimes de guerre. ...

Le câble, consulté par l'AFP vendredi, décrit Milosevic comme un lecteur  passionné de thrillers de qualité médiocre, un homme qui aimait par dessus tout écouter Frank Sinatra dans sa cellule ou qui effectuait sa promenade dans la cour de la prison pendant une heure par tous les temps.
L'Ambassade américaine à la Haye a envoyé ce câble en novembre 2003, alors que le procès de Milosevic devant le TPI pour l'ex-Yougoslavie entrait en sa deuxième année.
L'auteur du document venait de s'entretenir avec le chef de l'unité de détention du Tribunal, Tim McFadden. Ce dernier était en contact quotidien avec Milosevic et avait accès au contenu de ses conversations avec sa famille et ses amis, ainsi qu'au dossier médical de l'ancien président serbe, selon le câble. Lors de ses entretiens avec les représentants de l'ambassade,McFadden a indiqué que Milosevic appelait tous les jours son épouse Mira Markovic, en décrivant la "relation extraordinaire" qui prévalait entre l'ancien homme fort de Belgrade et sa femme, à la forte personnalité. "Milosevic pouvait manipuler toute une nation, a-t-il (McFadden) indiqué, mais avait du mal à gérer sa femme, qui, par contre, semblait exercer une forte influence sur lui", selon le câble.
Milosevic souffrait de problèmes cardiaques et d'hypertension tout le long de son procès, où il devait répondre de génocide, crimes de guerre et crimes
contre l'humanité pour son rôle dans les conflits qui ont provoqué la dissolution de l'ancienne Yougoslavie lors des années 1990.
Une grande partie du câble est consacrée à la santé de Milosevic qui semblait menacer la poursuite de son procès.
Le câble estime que ses problèmes cardiaques étaient gérables, bien que
"sérieux et difficilement contrôlables par les médicaments".
M. McFadden a décrit Milosevic comme une personne "narcissique" qui se
croyait "entourée de fous" à l'intérieur et à l'extérieur du Tribunal.
"Milosevic a une grande confiance dans ses propres pouvoirs et pense qu'il
est en train de +gagner+ devant le Tribunal, une attitude qui renforce son état de santé stable actuel", écrit le câble.
Dans leurs conclusions, les diplomates américains envisagaient toutefois
que sa santé puisse se détériorer.
Slobodan Milosevic est décédé subitement d'une crise cardiaque le 14 mars
2006 avant la fin du procès.

إضافة تعليق

انظر أيضا