العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Voyages en Tunisie et en Egypte des ministres français

Voyages en Tunisie et en Egypte des ministres français

Le président Nicolas Sarkozy a considéré jeudi soir qu'il n'y avait pas eu «faute» de la part de la ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie et du Premier ministre François Fillon, lors de leurs voyages respectifs en Tunisie et en Egypte à la fin de l'année dernière.   ...

«Pas un centime d'argent public n'a été détourné», a souligné le chef de l'Etat. «La politique étrangère de la France n'a été impactée ni par le déplacement en Tunisie, ni par le déplacement en Egypte». «Si je pensais qu'il y avait une faute, j'aurais agi»,
a-t-il affirmé. Concernant le séjour du Premier ministre, à l'invitation des autorités égyptiennes, «il n'y a là qu'une attitude courante qui a été développée des dizaines et des dizaines de fois», a-t-il rappelé.
«Pour autant, l'époque a changé et je comprends que ça puisse choquer», a-t-il admis. «Et donc ça doit changer».
Le président a souligné avoir «recommandé» aux ministres «de passer leurs vacances en France, ce qui permet de ne pas être trop loin de son bureau».
«Je leur ai demandé qu'on en parle, s'ils doivent aller à l'étranger, pour savoir si c'est cohérent avec la politique étrangère de la France», a-t-il ajouté.
«Sans doute, si nous en avions parlé Michèle Alliot-Marie et moi, on aurait convenu -même si c'est plus facile à dire après qu'avant-que c'était pas la meilleure idée d'aller en Tunisie», a-t-il lâché.

إضافة تعليق

انظر أيضا