العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Un sit-in de chômeurs à Alger, dispersé violemment par la police

Un sit-in de chômeurs à Alger, dispersé violemment par la police

La police est intervenue violemment dimanche pour disperser un sit-in de chômeurs venus de plusieurs régions d'Algérie pour  dénoncer leur précarité, devant le ministère algérien du Travail à Alger, rapporte le journal El Watan online. ...

"Les forces de l'ordre ont durement malmené dimanche une centaine de chômeurs qui se sont rassemblés à partir de 11H00 devant les portes du ministère du Travail pour crier leur rage contre leur marginalisation", lit-on dans le journal.
"Les policiers ont passé à tabac plusieurs manifestants venus observer pacifiquement un sit-in à Alger. Un autre chômeur originaire de la wilaya d'Ain Defla a tenté, quant à lui, de s'immoler pour exprimer sa détresse", souligne la publication.
Et d'ajouter que les policiers "sont intervenus rapidement pour empêcher ce jeune de commettre l'irréparable après s'être aspergé d'essence. Embarqué de force dans une ambulance, le jeune chômeur infortuné, âgé d'une trentaine d'années, marié et père d'un enfant, n'a pas cessé de crier sa colère contre +la hogra+".
A la suite de cet événement, les représentants du ministère du Travail ont reçu deux représentants des chômeurs afin qu'ils présentent leurs revendications.
Ce sit-in a été annoncé il y a une semaine par le Comité national de défense des droits des chômeurs, une structure fraîchement créée et qui rassemble des chômeurs du Grand Sud et certaines autres wilayas de l'Est du Centre de l'Algérie. Dans un communiqué relayé lundi dernier par la presse locale, ce comité avait expliqué qu'il cherchait à travers cette action de faire valoir le droit des chômeurs au travail et à une vie décente, et par la même occasion faire pression sur les pouvoirs publics en vue de les pousser à répondre favorablement ces revendications.

إضافة تعليق

انظر أيضا