العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Turquie : le Président veut contrôler l'armée et les services de renseignement

DR : REUTERS

Recep Tayyip Erdogan resserre son emprise sur les forces de défense à travers de nouvelles mesures destinées à mettre l’armée au pas. .

Quinze jours après la tentative de putsch en Turquie, le pouvoir franchit une nouvelle étape dans la purge amorcée au sein des forces de sécurité et plus particulièrement au sein de l'armée. Selon l’agence de presse officielle Anatolie, près de 1400 militaires de plus ont été exclus des rangs de l’armée en raison de leurs liens présumés avec le mouvement de Fethullah Gülen, accusé par Ankara d’avoir organisé le coup d’état déjoué le 15 juillet dernier. Plus d'un millier d'officiers et officiers subalternes avaient déjà été limogés la semaine dernière.

En plus de ces sanctions individuelles, le Président turc compte imposer une reprise en main de l'armée dans son ensemble. Racep Tayyip Erdogan a annoncé, samedi soir, la fermeture des écoles militaires existantes et la mise en place d’une nouvelle université nationale de la défense.  Le Chef de l'Etat compte également placer des services de renseignement sous son contrôle, ce qui nécessitera une révision constitutionnelle et donc l’accord de l’opposition.

A Istanbul, les précisions d'Anne Andlauer:

00:01:19

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا