العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Tunisie: l'UGTT renouvelle sa direction

DR

Le 23e congrès du puissant syndicat tunisien a démarré, ce dimanche; un rendez-vous crucial lors duquel le lauréat du prix Nobel de la paix 2015 élira son nouveau secrétaire général.

Alors que les mouvements de protestation contre le chômage et la précarité se succèdent en Tunisie, l'UGTT (Union générale tunisienne du travail) - acteur majeur de la vie politique et sociale dans le pays - tient en ce moment son 23ème congrès à Tunis. Prévu sur trois jours, le rendez-vous s'est ouvert dimanche et doit notamment permettre de renouveler la direction de la centrale syndicale.

Plus de 500 responsables de l'UGTT participent au congrès ainsi que des milliers d'invités. Le secrétaire général du syndicat, Houcine Abassi, va passer la main. Les noms de deux de ses adjoints reviennent régulièrement pour lui succéder: Bouali Mbarki et Noureddine Taboubi. Une femme doit par ailleurs figurer, pour la première fois, parmi les 13 membres du nouveau bureau exécutif.

Fondé en 1946 par le leader nationaliste Farhat Hached, l'UGTT est fort de plus de 700 000 d'adhérents et a joué un rôle majeur depuis 2011, sur la scène sociale mais aussi politique. Sa contribution au dialogue national ayant permis de sauver la transition démocratique lui a même valu en 2015 de recevoir le Prix Nobel de la Paix en tant que membre du Quartet ayant encadré et sauvé la transition démocratique.

Aujourd'hui, le centrale est traversée par des divisions concernant la ligne que l'UGTT doit adopter vis-à-vis du pouvoir politique. Ecoutez les précisions Jean-Yves Moisseron, rédacteur en chef de la revue Maghreb Machrek et chercheur à l'IRD :  00:00:44

إضافة تعليق

انظر أيضا