العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Tunis demande à Ottawa de hâter le gel des avoirs de la famille Ben Ali

Tunis demande à Ottawa de hâter le gel des avoirs de la famille Ben Ali

L'ambassadeur de la Tunisie à Ottawa, Mouldi Sakri, a demandé mercredi au gouvernement canadien de procéder "rapidement" au gel des avoirs de la famille et des proches de l'ex-président Ben Ali, regrettant de ne pas être tenu informé des développements de ce dossier....

«L'action du gel (...) mérite d'être vraiment faite rapidement» pour que les biens dont dispose le clan Ben Ali au Canada «ne puissent pas disparaître», a déclaré à l'AFP le diplomate, près de trois semaines après que le nouveau gouvernement tunisien eut formellement demandé au Canada le gel des avoirs des Ben Ali.
«J'espère qu'Ottawa va réagir comme l'ont fait d'autres pays amis de la Tunisie», a ajouté M. Sakri, en référence aux mesures prises notamment par la Suisse et l'Union européenne.
«La Tunisie a vraiment besoin de soutien aujourd'hui, notamment concernant le gel des avoir et des biens bancaires que certains spoliateurs et certains criminels utilisent», a insisté l'ambassadeur.
Bien qu'il ait déjà rencontré des responsables canadiens, le diplomate a indiqué ne pas connaître l'avancement de ce dossier. «La réponse que nous avons c'est que la loi canadienne sur la confidentialité des données personnelles empêche de donner des informations», a-t-il dit.
Il en est de même pour la demande d'extradition, formulée par Tunis, de Belhassen Trabelsi, puissant homme d'affaire et beau-frère de Ben Ali arrivé au Canada, le 20 janvier, avec femme et enfants à bord d'un jet privé, a ajouté en outre M. Sakri.
Le diplomate a indiqué que ses services ont «la conviction» que le clan du dictateur déchu possède des biens au Canada.
«Sinon, nous n'aurions pas entamé des actions devant la justice (visant) les membres de sa famille, ses proches, notamment M. Trabelsi qui faisait des affaires au Canada depuis plusieurs années», a-t-il fait valoir.
Ben Ali, sa femme et d'autres membres de sa puissante famille, sont accusés d'acquisition illégale de biens et de placements financiers illicites à l'étranger au cours des 23 années de sa présidence.

إضافة تعليق

انظر أيضا