العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Syrie : la mobilisation continue, la répression aussi

Syrie : la mobilisation continue, la répression aussi

Un million de personnes sont à nouveau descendues dans les rues ce vendredi pour réclamer le départ du président Bachar Al-Assad. Les forces de sécurité ont ouvert le feu pour disperser les rassemblements. Bilan : au moins 23 morts, dont neuf à Damas. ...

"Il s'agit d'un développement important et d'un message aux autorités que les manifestations s'amplifient à travers le pays. Plus d'un million de personnes ont manifesté à Hama et à Deir Ezzor", a déclaré Rami Abdel-Rahmane, de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.
Située à 210 km au nord de Damas, Hama est déjà une ville symbolique en Syrie depuis qu'une terrible répression d'une révolte des Frères musulmans (interdits) contre le président Hafez al-Assad, père de Bachar, a fait 20.000 morts en 1982. Cette ville de 800.000 habitants a déjà connu deux rassemblements géants ces dernières semaines. Deir Ezzor (900.000 habitants) est située à 430 km au nord est de Damas. Elle compte de nombreuses tribus, ainsi que des champs de gaz et de pétrole.
23 personnes ont été tuées vendredi, dont neuf à Damas, quand les
forces de sécurité ont ouvert le feu pour tenter de disperser des manifestations, selon le dernier bilan communiqué par Abdel Karim Rihaoui, de la Ligue syrienne des droits de l'Homme.
"Neuf personnes ont été tuées à Damas, six à Qaboune et trois à Roukn Eddine (les noms de deux quartiers). Trois autres ont été tuées à Idleb
(nord-ouest) et deux à Deraa", ville du sud de la Syrie où est né le mouvement de contestation, a-t-il affirmé. "Trois civils ont péri à Douma, près de Damas, et 40 autres ont été blessés par les tirs des forces de sécurité", a-t-il ajouté.
Au chapitre politique, une "Conférence de Salut national" réunira ce samedi, simultanément à Damas et à Istanbul, des opposants syriens et des militants animant le mouvement de contestation pour examiner les moyens de renverser le régime de Bachar al-Assad, ont annoncé les organisateurs.

إضافة تعليق

انظر أيضا