العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Sarkozy charge Bill Gates d'une mission pour les pays les plus pauvres

Sarkozy charge Bill Gates d

Le président français annonce confier au cofondateur de Microsoft une mission pour le développement des pays les plus pauvres, dans le cadre de la présidence française du G20....

Ouvrant les travaux de la première réunion des ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du club des pays riches, le chef d'Etat français a précisé avoir demandé à Bill Gates de présenter les conclusions de ses travaux lors du sommet du G20, prévu début novembre à Cannes (sud de la France).
Il a aussi salué la personnalité et l'expertise de Bill Gates qui sont de nature "à rassurer ceux qui sont pour les financements innovants comme ceux qui s'y opposent".
La France se fixe pour priorité de sa présidence du G20 la mise en place de ces financements innovants qui prennent notamment la forme d'une taxe sur les transactions financières, mais ce projet se heurte à la réticence d'autres membres de ce groupement des 20 pays avancés et émergents les plus influents du monde, notamment les Etats-Unis.
Le chef de l'Etat français a de même plaidé pour l'adoption de cette mesure sans qu'elle ait recueilli l'unanimité. "Est-ce qu'il ne serait pas possible que certains (pays) avancent pendant que d'autres continuent à y réfléchir? Est-ce qu'on est obligés d'avoir comme choix: Tous on avance, ou personne? Comme tout le monde n'est pas d'accord, ça veut dire qu'on se condamne à l'inefficacité", a-t-il déploré.
Nicolas Sarkozy a d'autre part, appelé les pays membres du G20 à la coopération afin de sauver leur groupement, soulignant que "l'immobilisme et le statu quo nous sont absolument interdits" et que la mise en priorité des intérêts nationaux "serait la mort du G20".
Le président français a aussi évoqué la nécessité de "renforcer" et "rehausser" le rôle du Fonds monétaire international (FMI). "Au cœur des propositions de la présidence française (du G20), il y a clairement l'ambition de renforcer et de rehausser le rôle du FMI", a-t-il précisé. "Plus que jamais, le FMI doit être la pierre angulaire de la coopération monétaire internationale", a-t-il soutenu, en présence du président de cette institution, Dominique Strauss-Kahn.
Ce discours sonne le lancement effectif de la présidence française du G20 pour l'année 2011 et que Paris veut mettre à profit pour opérer de grandes réformes en matière notamment du système monétaire international et des marchés des matières premières.
Ces sujets et d'autres sont au centre des travaux de la réunion des financiers et argentiers des 20 pays les plus développés et émergents du monde, qui prendront fin samedi. Il s'agit du premier grand rendez-vous dans le cadre de la présidence française du G20, qui sera clôturée début novembre par un sommet à Cannes.

إضافة تعليق

انظر أيضا