العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Russie: un navire de pêche avec 20 marins disparu dans l'Extrême orient

Russie: un navire de pêche avec 20 marins disparu dans l

DR

Les services de secours russes recherchaient jeudi un bateau de pêche porté disparu en mer du Japon avec 20 marins à bord, par des températures glaciales et en dépit d'un avis de tempête, ont indiqué les autorités.

Le navire Vostok ("Est") a lancé un signal d'alerte jeudi matin (heure locale) à 200 kilomètres de la côte de la région Primorski dans l'Extrême orient, selon le ministère russe des Situations d'urgence, précisant que le contact n'avait pas pu être établi avec le bateau.  

Vingt marins étaient à bord, d'après le ministère, qui avait dans un premier temps indiqué que l'équipage comportait 21 personnes.     Le Comité d'enquête russe a ouvert une enquête pour infraction aux règles de sécurité du transport maritime provoquant la mort.     Selon le comité, le navire se rendait du port de Donghae en Corée du Sud à Kholmsk, sur l'île russe de Sakhaline, et a envoyé son signal à 18H30 GMT mercredi (05H30 mercredi à Sakhaline).     Selon l'agence Interfax, le navire appartient à une société spécialisée dans la pêche des crabes pour lesquels la région est réputée, et a été construit en 1985 en Corée du sud.    

"Nous sommes certains que l'équipage est en vie", a assuré à l'agence de presse Interfax le ministre des Situations d'urgence, Vladimir Poutchkov.     Des hélicoptères, des bateaux et un avion de reconnaissance ont été envoyés sur place, selon le ministère. Deux gilets de sauvetage ont été retrouvés lors de ces recherches perturbées par de vents violents et des vagues atteignant jusqu'à cinq mètres de hauteur.     "Nous avons maintenant un avis de forte tempête et des risques de gel pour les navires. A cause des faibles températures et des vents violents, tout bateau dans le nord de la Mer du Japon se couvrira de glace, ce qui est dangereux", a indiqué un porte-parole de l'institut météorologique régional cité par l'agence RIA-Novosti.  

Les recherches par voie marine continueront pendant la nuit mais celles menées par voie aérienne ne reprendront que vendredi matin, a-t-il indiqué. Au total, 102 secouristes participent aux recherches qui ont couvert 4.100 kilomètres carrés, d'après la même source.   Les eaux glaciales de l'Extrême-Orient russe ont été plusieurs fois le théâtre de catastrophes maritimes.   En avril 2015, le naufrage d'un chalutier-congélateur avec 132 personnes à bord dans les eaux glaciales de la mer d'Okhotsk avait fait au moins 56 morts.  

En décembre 2014, au large du détroit de Béring, le naufrage d'un chalutier sud-coréen avait fait 27 morts et 26 disparus.     En 2011, 53 personnes s'étaient noyées lorsqu'une plateforme pétrolière avait coulé en pleine tempête dans la mer d'Okhotsk.  

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا