العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Roger Hodgson...à Mawazine!

Roger Hodgson...à Mawazine!

Après des monstres sacrés tels que Cat Stevens, Nelly Furtado, Nass El Ghiwane, Joe Cocker et Shakira, Maroc Cultures annonce la participation à la 10ème édition de Mawazine, Rythmes du monde, d’une méga star : Roger Hodgson. ...

Il se produit dans un concert inédit, en compagnie de l’Orchestre Symphonique Royal qui avait déjà ébloui le public, lors de la prestation de Sting à Mawazine en 2010. L’association d’un artiste légendaire et de l’une des meilleures formations symphoniques ne manquera pas d’émerveiller le public le 22 mai 2011 au théâtre Mohammed V.
Reconnu comme l’un des plus doués auteur, compositeur de notre temps, comme voix et compositeur légendaire de Supertramp (plus de 60 millions d’album vendus), Roger Hodgson se produira pour la première fois au Maroc.
Avec des tubes comme : “Give a Little Bit”, “The Logical Song”, “Dreamer”, “Take the Long Way Home”, “Breakfast In America”, “It’s Raining Again”, “School”, et “Fools Overture” et bien d'autres, Roger Hodgson enchantera un public de nostalgiques, mais aussi une jeunesse avide de découvertes musicales.
Musicien britannique, ancien membre du groupe Supertramp, Roger Hodgson est né le 21 mars 1950 à Portsmouth. Il développe tôt son côté créatif, multi-instrumentiste et donne son premier concert dans son école à l'âge de 12 ans.
Il enregistre son premier single Mr Boys, sur lequel on retrouve Elton John comme musicien, à 19 ans. La même année, il rencontre Rick Davies avec lequel il va lancer Supertramp. S’en suivent 14 années de succès jusqu'à son apogée en 1983. Cette année-là, Roger décide de quitter le groupe. Dans une interview, il dira que l'esprit même du groupe avait quelque peu disparu et qu'il n'était plus aussi vivant, créatif et vibrant.
En 1984, un an seulement après la fin de l'aventure Supertramp, il sort son premier album solo In the eye of the storm. L'album est une réussite, le succès est au rendez-vous.
En octobre 1987, il sort son deuxième album Hai ! Hai !. C'est un échec pour un disque dont il a signé l'intégralité des chansons (trois musiciens du groupe Toto ont participé à son enregistrement).
C'est à ce moment-là qu'il est victime d'un accident et se casse les deux poignets. Ses médecins sont formels, il ne pourra plus rejouer de guitare.
Après une période où Roger va prendre le temps de s'occuper de sa famille (il a 2 enfants), on le retrouve dans le spectacle « Night of the proms » en 1991 et 1995 où il interprète The logical song et Give a little bit.
Entre temps, en 1994, il co-écrit Walls avec Trevor Rabin, chanson présente sur l'album Talk de Yes.
10 ans après sort Rites of passage (1997), son troisième album solo. C'est un album live, qu'il enregistre à Nevada City avec son fils Andrew et John Helliwell, le saxophoniste de Supertramp.
En 1998, il effectue la tournée la plus longue qu'un artiste solo ait jamais réalisée. C'est le retour de Roger Hodgson sur le devant de la scène internationale du rock alternatif.
Son quatrième album Open the door, réalisé au côté d'Alan Simon, sort au mois de mai 2000, résolument plus pop, où l'on retrouve le son de Supertramp. L'album sera disque d'or deux mois après sa sortie.
En 2004, il réengistre Give A Little Bit pour les victimes du tsunami. Durant ce temps, Supertramp se sera reformé et aura sorti plusieurs albums et ompilations (Brother Where You Bound en 1985, Free As A Bird en 1987, Live '88 en 1988, Some Things Never Change en 1997, It Was The Best Of Times en 1999 et Slow Motion en 2002).
Roger a récemment reçu deux prix de l’ASCAP (la société Américaine des auteurs, compositeurs et éditeurs) pour ses chansons étant dans les plus jouées dans leur répertoire, prouvant qu'elles ont en effet résisté à l'épreuve du temps.

إضافة تعليق

انظر أيضا