العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Rabat: Le DG de l'OIM salue la politique migratoire du Maroc

Rabat: Le DG de l

DR

Le Directeur Général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), M. William Lacy Swing, s’est félicité, mardi à Rabat, de la portée et des résultats positifs de la politique migratoire adoptée ces dernières années par le Maroc.

"Je salue et j’exprime mon appréciation de l’initiative du Roi Mohammed VI en matière de migration" a souligné M. Swing dans une allocution lue en son nom par le Conseiller principal pour la région MENA de l’OIM, M. Hassan Abdelmoneim Mostafa, lors de l’ouverture de la Conférence ministérielle pour un Agenda africain sur la migration.   Dans ce contexte, le directeur général de l’OIM a mis l’accent sur les efforts déployés par le gouvernement marocain en vue de mettre en place tous les mécanismes nécessaires pour garantir l'aboutissement de cette politique.  M. Swing a, par ailleurs, indiqué que les pays africains ont un rôle "important" à jouer pour éradiquer les causes directes de la migration "irrégulière", appelant à nouer des partenariats pour surmonter les défis communs nés de la circulation des personnes.   A cet égard, le DG de l’OIM a fait part de la disposition de son organisation à aider les pays africains à rendre leurs frontières plus sécurisées tout en protégeant les migrants et respectant les droits humains.  

De son côté, la Commissaire aux Affaires sociales à la Commission de l’Union africaine (UA), Mme Amira Elfadil Mohammed, s’est félicitée du "coup accélérateur" donné aux débats et aux discussions autour de la question migratoire en Afrique depuis la décision du  Roi Mohammed VI lors du 28ème Sommet de l’UA, d’accepter, à la demande du Président guinéen, M. Alpha Condé, de coordonner l’action de l’Union africaine en matière de migration.     Dans ce sens, Mme Amira a salué le rôle et les efforts déployés par le Maroc en matière de migration et la politique mise en place par le Royaume dans ce domaine.  

La responsable africaine a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance du renforcement de la coopération interétatique et inter-régionale pour élaborer une vision globale et intégrée sur la migration, susceptible d'apporter des réponses urgentes et pertinentes aux causes profondes de la migration, en particulier la migration irrégulière massive et la migration forcée.   Développer les partenariats Sud-Sud et Nord-Sud, partager les compétences, les connaissances, la technologie et le savoir en Afrique et mettre en place une coopération internationale basée sur la promotion et la protection des droits de l'homme constituent également des éléments essentiels pour avancer vers une solution durable aux problèmes liés à la migration irrégulière en Afrique, a-t-elle estimé.  

S’exprimant également dans le même cadre, la ministre sud-africaine des Relations internationales, Mme Maite Nkoana-Mashabane, a exprimé sa "gratitude" au Souverain et au gouvernement marocain pour l’organisation de cette conférence ministérielle.   Mme Nkoana-Mashabane a saisi cette occasion pour féliciter le Maroc pour son retour au sein de l'UA, sa famille institutionnelle.   Par ailleurs, la responsable sud-africaine a relevé que le bien-être du continent africain repose sur l’éradication de la pauvreté et la restauration de la paix et de la sécurité, notant que la migration vers d’autres pays doit se faire par choix et non pas par désespoir d'autant plus que l’Afrique est un continent qui regorge de richesses.   Cette conférence, à laquelle prennent part une vingtaine de ministres et responsables gouvernementaux africains, s’inscrit dans la continuité des concertations avec les partenaires africains en vue d’élaborer, en perspective du prochain Sommet de l’UA à Addis-Abeba (janvier), un Agenda africain pour la migration. 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا