العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Quatrième jour de manifestations progouvernementales en Iran

Quatrième jour de manifestations progouvernementales en Iran

DR

Des partisans du gouvernement iranien ont défilé samedi pour la quatrième journée consécutive, en réaction au mouvement de contestation sans précédent depuis 2009 qui a débuté la semaine dernière et que Téhéran impute à des puissances étrangères.

Des images diffusées samedi par les chaînes de télévision publiques montrent des manifestants rassemblés entre autres à Amol, Semnan ou Shadegan et brandissant des drapeaux iraniens en scandant "Mort à l'Amérique !", "Mort à Israël !" et "Mort à la Grande-Bretagne !".  

Le mouvement de contestation qui a débuté le 28 décembre, lorsque le gouvernement a annoncé son intention d'augmenter les prix du carburant et de réduire des aides aux plus démunis, s'est étendu à 80 villes. Le bilan s'élève à 22 morts et à un millier d'arrestations.   D'après des Iraniens contactés dans plusieurs localités, le durcissement de la répression et le déploiement des gardiens de la Révolution dans plusieurs provinces ont entraîné une nette baisse de la mobilisation.  

Le gouverneur de la province de Mashhad, d'où le mouvement est parti, a annoncé samedi que 85% des manifestants interpellés avaient été libérés après s'être engagés par écrit à ne pas récidiver.   Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif s'est quant à lui félicité de l'isolement des Etats-Unis, lors de la réunion du Conseil de sécurité de l'Onu organisée vendredi à leur demande pour évoquer la répression.   Le conseil, écrit-il sur Twitter, "a déjoué la flagrante tentative américaine de détournement de son mandat (...) Nouvelle erreur de politique étrangère de l'administration Trump".

Plusieurs Etats-membres du Conseil ont jugé que les troubles relevaient des affaires intérieures de la République islamique.

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا