العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Quatre morts dans des affrontements tribaux dans le sud de la Libye

Quatre morts dans des affrontements tribaux dans le sud de la Libye

Quatre personnes sont mortes dans des affrontements opposant des hommes de la tribu des Toubous à une brigade proche de l'armée, dans la ville de Koufra, dans le sud de la Libye, a déclaré mercredi à l'AFP un responsable militaire. ...

"Quatre membres de la tribu des Toubous ont été tués mardi dans des affrontements avec (la brigade) du +bouclier de la Libye+", dirigée par l'état-major de l'armée et constituée d'anciens rebelles ayant combattu le régime de Mouammar Kadhafi lors de la révolte populaire de 2011, a indiqué le responsable.
Selon lui, la brigade est intervenue pour protéger les étudiants de l'université de Koufra, où une altercation entre des hommes des tribus Toubous et Zwai a dégénéré en affrontements armés.
"Un calme précaire règne sur Koufra maintenant", a ajouté le responsable militaire.
Les autorités locales ont ordonné la fermeture de l'université, située dans une zone toubou, pour une durée de deux jours, jusqu'à ce que l'ordre soit rétabli, a-t-il précisé.
Les aînés Toubous essayent de "contrôler leurs enfants afin qu'il n'y ait pas d'actes de vengeance après l'incident", a affirmé à l'AFP un chef tribal.
"Nous voulons que l'armée assure la sécurité de Koufra, et non un groupe de civils révolutionnaires, qui n'ont aucune formation militaire", a-t-il ajouté, en référence aux anciens rebelles du "bouclier de la Libye".
En 2012, les affrontements tribaux ont fait des centaines de morts dans le sud de la Libye.
En juin, 47 personnes sont mortes et plus de 100 ont été blessées à Koufra et en février 130 personnes ont été tuées tandis que la moitié de la population de la ville avait fui les violences.
Située près des frontières de l'Egypte, du Soudan et du Niger, Koufra compte près de 40.000 habitants.
Les Toubous, qui ont la peau noire et résident essentiellement dans le sud-est de la Libye, ainsi qu'au Tchad, au Soudan et au Niger, étaient l'objet de discriminations du temps de Mouammar Kadhafi.
En décembre, la Libye a fermé ses frontières avec ses voisins du sud -Algérie, Niger, Tchad et Soudan- décrétant zone militaire fermée la région sud du pays en raison de la détérioration de la sécurité et des trafics en tous genres.

إضافة تعليق

انظر أيضا