العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Près du tiers des jeunes dans les zones de conflit son illettrés (Unicef)

Près du tiers des jeunes dans les zones de conflit son illettrés (Unicef)

DR

Près de trois sur dix jeunes âgés entre 15 et 24 ans, un total de 59 millions de personnes, vivant dans les pays touchés par un conflit ou une catastrophe naturelle sont analphabètes, soit trois fois la moyenne internationale, a déploré mercredi l’Unicef.

 Ce taux est très élevé dans le Niger, le Tchad, le Soudan du Sud et la République centrafricaine, des pays durement touchés par l'instabilité et la pauvreté, où le taux d’analphabétisme est respectivement de 76 pc, 69 pc, 68 pc et 64 pc parmi les jeunes, détaille le Fonds de l’Onu pour l’enfance dans un communiqué, citant une récente étude.

Cette étude, calculée en utilisant les taux d'alphabétisation de l'UNESCO dans 27 pays connaissant des situations d’urgence, note que les filles et les jeunes femmes sont les plus désavantagées en matière de lecture et d'écriture, avec 33 pc d'entre elles incapables de lire ou écrire, contre 24 chez les garçons.  

"Ces chiffres nous rappellent l'impact désastreux des crises sur l'éducation des enfants et leur avenir, et sur la stabilité et la croissance des économies et des sociétés", a déclaré Henrietta Fore, directrice exécutive de l’Unicef, citée dans le communiqué.   D’après le fonds onusien, l'éducation reste largement sous-financée. Aujourd’hui, seulement 3,6 pc du financement humanitaire sert à l'éducation des enfants vivant dans des situations d'urgence, “ce qui en fait l'un des secteurs les moins financés dans les appels humanitaires”.  

L’Unicef estime, par ailleurs, que ses dépenses sur des programmes d'éducation s’élèveront à environ 1 milliard de dollars par an au cours des quatre prochaines années.        Mardi, le fonds a lancé un appel humanitaire de 900 millions de dollars pour l'éducation dans les pays touchés par des conflits et des catastrophes naturelles.
 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا