العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

M.Boulif met en avant à Londres les atouts maritimes du Maroc

M.Boulif met en avant à Londres les atouts maritimes du Maroc

DR

Le Maroc joue un rôle constructif au sein de l'Organisation maritime internationale (OMI), et ce grâce à sa position géostratégique et ses deux façades maritimes (atlantique/méditerranéenne), a affirmé à Londres le secrétaire d'?tat chargé du Transport Mohamed Najib Boulif.

Le Royaume est situé à la croisée des plus importantes routes maritimes, ce qui confère aux secteurs maritime et portuaire du pays le rôle de levier de développement économique et social, a ajouté M. Boulif dans une allocution prononcée lors d’une réception organisée jeudi soir au profit des représentants des pays participant à la 30ème Assemblée de l'OMI qui se tient dans la capitale britannique.  

Plus de 95 pc du commerce extérieur du Royaume se fait par voie maritime grâce à ses 38 ports implantés le long des côtes marocaines, dont 13 ouverts au commerce international, a-t-il souligné lors de cette réception qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni Abdesselam Aboudrar.  Conscient de cette réalité et de l’influence directe de son système portuaire sur son développement, le Maroc a adopté une stratégie portuaire marocaine à l’horizon 2030, a dit le secrétaire d'?tat chargé du Transport.    

Membre de l'Organisation Maritime Internationale depuis 1962, le Maroc a été élu pour la première fois en 1992 et il est actuellement pour la treizième fois membre du Conseil de cette institution, a-t-il ajouté.   Convaincu de l'importance du rôle et des objectifs de l'OMI, le Royaume a ratifié un grand nombre de conventions adoptées par cette organisation onusienne notamment celles liées à la sauvegarde de la vie humaine en mer, la prévention de la pollution & la préservation du milieu marin, la formation et la certification du personnel maritime ainsi que la sûreté des navires et des installations portuaires, a rappelé M. Boulif.  

Il a également fait savoir que le Maroc est un membre actif au sein de plusieurs commissions de l’OMI, soulignant l’importance accordée par le Royaume à la recherche et le sauvetage des vies humaines en mer.   M. Boulif a cité à cet égard le dispositif national de sauvetage développé en termes de moyens, de ressources humaines compétentes, de planification et de coordination des interventions.  

Ce dispositif a été mis en place sur la base d’une coopération interdépartementale, civile et militaire très étroite. Il repose principalement sur un Centre National de Coordination du Sauvetage Maritime (MRCC Rabat) et une flotte spécialisée dédiée aux interventions de sauvetage comprenant 45 unités.  

M. Boulif a, en outre, émis le souhait du Maroc de continuer ses efforts au sein des différentes structures de l’OMI pour la promotion de sa stratégie en matière de sécurité et de sûreté des transports maritimes et de la prévention et de la lutte contre la pollution des mers par les navires.  

 Le Maroc compte sur le soutien des pays membres de l’OMI pour sa réélection au sein du Conseil de cette organisation onusienne, a conclu le secrétaire d'Etat chargé du Transport.  

Créée en 1948 en vertu d'une convention adoptée par l'ONU, l'OMI est le tout premier organisme international consacré exclusivement aux questions maritimes. Les principaux objectifs de l'OMI ont été, dès la création de l'institution, de renforcer la sécurité en mer et de prévenir la pollution du milieu marin.  

L'OMI, qui portait jusqu'en 1982 le nom d'Organisation intergouvernementale consultative de la navigation maritime (OMCI), est une organisation technique et la plupart de ses travaux sont effectués par un certain nombre de comités et de sous-comités, dont le plus ancien est le Comité de la sécurité maritime (MSC).

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا