العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Libye: le pétrole doit rester sous le contrôle du GNA, selon Jean-Marc Ayrault

DR

En Libye, la situation est toujours tendu autour des terminaux pétroliers dont l'autorité est disputé au gouvernement d'union par les forces du général Haftar.

Jean Marc Ayrault, le chef de la diplomatie française a indiqué lundi que la production et la commercialisation du pétrole en Libye doit être gérée par la compagnie nationale libyenne (NOC) sous contrôle du gouvernement de Tripoli reconnu par la communauté internationale. 

Durant une conférence de presse en marge de l'Assemblée générale des Nations-Unis à New York, Jean Marc Ayrault a déclaré: "La situation est très inquiétante en Libye et l'offensive du général Haftar pour s'emparer du croissant pétrolier ne va évidemment pas dans le bon sens". 

Selon le ministre des Affaires étrangères français, il est  nécessaire que le gouvernement d'union, qui a refusé jusqu'à présent d'intégrer les forces de Khalifa Haftar en raison de ses liens passés avec le colonel Mouammar Kadhafi, se montre plus inclusif. 

Le 11 septembre, les forces du général Khalifa Haftar se sont emparées du "Croissant pétrolier" situé à l'est de la ville Syrte, là où transite la moitié du pétrole brut libyen exporté.  

Écoutez la déclaration de Jean-Marc Ayrault, il était au micro de notre correspondant à New York, Frédéric Autran. 

00:00:53

 

 

 

 

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا