العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Libye: le FMI relève une hausse de la croissance mais un chômage élevé

Libye: le FMI relève une hausse de la croissance mais un chômage élevé

Le FMI a indiqué mardi que la croissance de la Libye avait augmenté de près de 10% en 2010, mais le chômage est resté élevé, particulièrement chez les jeunes. ...

Dans ses conclusions sur ce pays maghrébin dans le cadre de lÆarticle IV de ses statuts, le Fonds a souligné que la croissance hors-hydrocarbures a été solide, dans le contexte dÆune forte demande intérieure, grâce notamment à des investissements dans la construction et les services.
Pendant ce temps, la production d'hydrocarbures a diminué considérablement en raison du respect des quotas de l'OPEP.
Cependant, le chômage est resté élevé, particulièrement chez les jeunes dans ce pays.
L'inflation est estimée avoir augmenté d'environ 4,5 % en raison des revenus plus élevés du pétrole qui ont engendré une hausse des liquidités internes, et de la hausse des prix internationaux des matières premières.
Après une forte baisse en 2009, l'excédent budgétaire a augmenté en 2010 en raison principalement des recettes pétrolières. En 2010, les dépenses courantes ont augmenté suite aux subventions à l'énergie et à une augmentation de 15 % de la masse salariale.
Quant aux avoirs extérieurs nets de la Banque centrale de Libye (CBL), ils sont estimés à 150 milliards de dollars à la fin 2010 (l'équivalent de près de 160 % du PIB).
Les crédits des banques au secteur privé et aux entreprises publiques ont été entravés par des insuffisances dans les documents des emprunteurs, le resserrement de la réglementation, et une forte liquidité dans les entreprises publiques.
L'excès de liquidité est resté élevé dans le système bancaire alors que l'intermédiation financière est faible comparativement aux pays voisins.
Selon le FMI, un ambitieux programme de privatisation des banques et de développement du secteur financier naissant est en cours, ajoutant que les banques ont été partiellement privatisées et les taux d'intérêt déréglementés.
Les marchés de capitaux et financiers restent, toutefois, encore embryonnaires avec un rôle très limité dans l'économie, poursuit le FMI.
Par ailleurs, les réformes structurelles dans d'autres domaines ont progressé, selon le Fonds qui indique que le passage au début de 2010 d'un certain nombre de lois de grande envergure est de bon augure pour favoriser le développement du secteur privé et attirer l'investissement étranger direct.
Pour contrer l'impact de la hausse des prix alimentaires mondiaux, le gouvernement a supprimé, en janvier, les taxes et droits de douane sur les produits alimentaires produits localement et importés.
En outre, le gouvernement a également annoncé la création d'un fonds d'investissement et de développement local qui se concentrera sur la fourniture de logements pour une population croissante qui est de 6,3 millions d'habitants.
Le conseil dÆadministration du FMI a estimé que les principaux défis de la Libye reposaient sur la nécessité de fournir des Opportunités d'emploi pour une main-d'£uvre jeune en hausse, de la mise en oeuvre résolue des réformes visant à diversifier l'économie et réduire la forte dépendance des recettes pétrolières.

إضافة تعليق

انظر أيضا