العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Liberia: la Cour suprême suspend sine die le processus électoral

Liberia: la Cour suprême suspend sine die le processus électoral

La Cour suprême a suspendu lundi le processus électoral au Liberia, à la veille du second tour prévu de la présidentielle entre l'ex-star du foot George Weah et le vice-président Joseph Boakai, sans fixer de nouvelle date pour ce scrutin.

Il est interdit à la Commission électorale nationale (NEC) de "tenir le second tour de l'élection jusqu'à ce qu'elle ait examiné les recours" du candidat arrivé en troisième position au premier tour, Charles Brumskine, a déclaré lors d'une audience très attendue le président de la Cour suprême Francis Korkpor.  
Dans son arrêt, le juge reproche à la NEC d'avoir "fixé une date (le 7 novembre, NDLR) et préparé la tenue du second tour sans avoir au préalable examiné les plaintes faisant état d'irrégularités et de fraudes massives".  
"Pour cette raison, l'interdiction (de poursuivre le processus électoral) sera maintenue", a-t-il poursuivi.  
Le Parti de la liberté, la formation de l'avocat et vétéran de la politique Charles Brmuskine, qui a obtenu 9,6 pour cent des suffrages lors du premier tour le 10 octobre, loin derrière MM. Weah et Boakai, avait dénoncé des fraudes et des irrégularités.  
Soutenu par M. Boakai, le Parti de la liberté réclame que l'ensemble du processus électoral soit remis à plat.  

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا