العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Les tensions en Egypte fond bondir le pétrole non loin de 100 dollars

Les tensions en Egypte fond bondir le pétrole non loin de 100 dollars

Les tensions en Egypte ont fait bondir les prix du pétrole vendredi de plus de 4% à New York, tandis qu'à Londres le baril de Brent s'est approché à un cheveu des 100 dollars. ...

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude"
pour livraison en mars a terminé à 89,34 dollars, soit une progression de 3,70
dollars ou 4,32%.
A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du
Nord à échéance identique est monté jusqu'à 99,74 dollars, se rapprochant du seuil de 100 dollars qu'il n'a plus franchi depuis le 1er octobre 2008.
Les prix se sont envolés au fur et à mesure de l'aggravation de la situation en Egypte, où le président Hosni Moubarak a fait appel à l'armée et décrété le couvre-feu à la suite de manifestations hostiles au régime en place.
"Ils ont les clés du canal de Suez. Si les voies de transport maritime ferment, ce sera un détour de 6.000 miles (près de 10.000 kilomètres) pour pouvoir assurer les livraisons", a expliqué Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.
Des primes de risque pourraient aussi être appliquées aux transports.
Le canal de Suez "constitue le passage, pour l'instant sûr, du pétrole et
du gaz vers l'Europe", a observé de son côté Michael Hewson, analyste de CMC Markets.
Les analystes soulignaient ainsi que l'Europe pourrait être plus affectée
que les Etats-Unis par des tensions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.
"Environ un million de barils par jour transitent par le canal de Suez.
Une certaine nervosité se fait sentir autour de l'offre", a rapporté Tom Bentz, de BNP Paribas.
Les analystes, qui avaient pris leurs distances avec le brut échangé à New
York ces derniers jours, sont revenus précipitemment sur leurs positions.
La veille, le prix du baril était descendu à son plus bas niveau depuis début
décembre.
Le brut n'a pas été la seule matière première à bondir face aux tensions en
Egypte. L'or et l'argent, notamment, ont également bénéficié des inquiétudes
des investisseurs pour leur réputation d'actifs "sûrs".

إضافة تعليق

انظر أيضا