العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Les Philippines et les rebelles musulmans vont reprendre les négociations

Les Philippines et les rebelles musulmans vont reprendre les négociations

Le gouvernement philippin et le principal groupe séparatiste musulman du pays sont tombés d'accord jeudi pour relancer le processus de paix, au cours de leur première réunion depuis deux ans à Kuala Lumpur....

Les discussions visent à mettre fin à l'un des plus vieux conflits du monde, lancé dans les années 1970 par le Front moro islamique de libération (MILF) pour obtenir la création d'un Etat indépendant musulman dans le tiers sud des Philippines, pays majoritairement catholique. Ce conflit a provoqué la mort de quelque 150.000 personnes, selon les estimations.
Rassemblées pour la première fois depuis l'élection de Benigno Aquino à la présidence en 2010, les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la situation actuelle et ont décidé de se réunir de nouveau, probablement les 29 et 30 mars, ont indiqué leurs responsables.
Les discussions ont également porté sur les risques liés aux divisions au sein de la mouvance séparatiste avec l'apparition du Front moro de libération nationale (MNLF).
Des affrontements entre les clans, liés notamment au contrôle de terres cultivables sur l'île de Mindanao, ont fait une vingtaine de morts depuis le début de l'année.
«L'existance d'un autre groupe armé pourrait sérieusement remettre en cause la capacité de la direction du MILF à appliquer les engagements négociés avec le gouvernement», a déclaré Marvic Leonen, qui mène les discussions pour les autorités.
La dissidence est dirigée par un commandant redouté, Ameril Umbrakato, qui a quitté le MILF il y a plusieurs mois avec un millier de combattants.
En arrivant au pouvoir, le président Aquino a promis de mettre fin au conflit avant le terme de son mandat de six ans.
 

إضافة تعليق

انظر أيضا