العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Les écosystèmes industriels marocains séduisent la Corée du sud

Les écosystèmes industriels marocains séduisent la Corée du sud

Les écosystèmes industriels marocains séduisent la Corée du sud

Le Maroc, hub africain, attire les entreprises sud-coréennes qui proposent d'accompagner les investissements marocains, notamment dans le domaine industriel, a souligné, mercredi à Busan, le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid.

Ces entreprises sud-coréennes souhaitent profiter des opportunités qu'offrent les écosystèmes industriels marocains, en particulier l'Automobile, a indiqué Boussaid dans une déclaration à la MAP, à l'issue de son entretien avec le vice-premier ministre et ministre de la Stratégie et des finances de la Corée du sud, Dong Yeon Kim.   "Nous avons abordé des sujets d'intérêt commun, notamment le renforcement de la coopération dans plusieurs domaines", a-t-il dit, ajoutant qu"un grand investissement d'environ 500 millions de dollars, de hands corporation est prévu".  

A cette occasion, il a précisé que ses entretiens avec le ministre sud-coréen ont également porté sur l'intérêt que peut présenter la place financière Casablanca Fiance City (CFC) pour les opérateurs coréens qui ambitionnent d'avoir une stratégie africaine.   D'autres dossiers, comme "le développement du tourisme, l’insertion dans la stratégie d’accélération industrielle et le renforcement de cette coopération technique entre la Corée du sud et le Maroc" ont été à l'ordre du jour, a fait remarquer  Boussaid qui faisait partie de la délégation présidée par le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, lors de la visite de travail les 21 et 22 mai en Corée du sud.  

"Je pense qu'aujourd'hui, il y a des instruments de coopération qui seront mis en place rapidement, compte tenu de l’intérêt affiché par la Corée du sud, qui veut bénéficier des atouts du Royaume, à savoir sa position géographique, sa stabilité politique, son rayonnement sur le continent africain, et l’ensemble des opportunités qu’il peut offrir comme plateforme de production et d’exportation sud-coréenne", a conclu le ministre qui a pris part à la cérémonie d'ouverture officielle des Assemblées annuelles 2018 du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا