العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Le tabac, une des principales causes de maladies cardiovasculaires (OMS)

Le tabac, une des principales causes de maladies cardiovasculaires (OMS)

DR

Le tabagisme, y compris le tabagisme passif, sont des causes majeures de maladies cardiovasculaires, provoquant quelque trois millions de décès annuels, a déclaré jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à l'occasion de la Journée mondiale sans tabac.

 La plupart des gens savent que le tabac provoque des cancers et des  affections pulmonaires, mais on ignore bien   souvent le rôle qu'il joue dans  les maladies cardiovasculaires, qui viennent en tête des causes de décès  dans le monde, a fait observer le directeur général de l'OMS, Tedros  Adhanom Ghebreyesus.

 "Si l'on sait souvent que le tabagisme accroît le risque de cancer, il est  inquiétant de constater les connaissances bien   plus lacunaires concernant  les risques cardiovasculaires", a averti l'OMS, ajoutant que cette faible  sensibilisation    atteignait des proportions notables dans certains pays.

  Douglas Bettcher, directeur de la prévention des maladies non  transmissibles à l'OMS, a souligné que les gouvernements disposaient des  pouvoirs nécessaires pour protéger la population contre les maladies  cardiaques évitables.

 "Parmi les mesures réduisant les risques de cardiopathie liés au tabac  figurent l'interdiction totale de fumer dans tous les lieux publics et  lieux de travail intérieurs et l'emploi de mises en garde sur les  conditionnements illustrant les risques sanitaires liés au tabagisme",  a-t-il précisé.

 Malgré la baisse régulière de la consommation dans le monde, plus de 7  millions de décès annuels sont imputables au tabac comme le montre un  nouveau rapport de l'OMS.

"S'il est vrai que la proportion mondiale de fumeurs a été ramenée de 27%  en 2000 à 20% en 2016, la réduction de la demande de tabac, de la mortalité  et de la morbidité qui lui sont dues progresse à un rythme qui ne permettra  pas d'atteindre la cible d'une baisse de 30% d'ici à 2025 chez les 15 ans  et plus", a estimé l'OMS.

إضافة تعليق

انظر أيضا