العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Le Maroc et la France saluent le "dynamisme exceptionnel" de leurs relations culturelles

Le Maroc et la France saluent le "dynamisme exceptionnel" de leurs relations culturelles

DR

Le Maroc et la France ont salué, jeudi à Rabat, lors de leur 13-ème Rencontre de Haut niveau, le "dynamisme exceptionnel" de leurs relations culturelles, au service de la créativité, de l'esprit de tolérance et de leur rayonnement.

Les deux pays ont réaffirmé à cette occasion leur détermination à poursuivre les grandes opérations culturelles impliquant la France et le Maroc, et à renforcer leurs échanges sur les politiques culturelles, en particulier sur le droit d’auteur, l’enseignement supérieur artistique, les industries culturelles, l’entreprenariat culturel et le patrimoine.   Dans la Déclaration sanctionnant les travaux de cette réunion, la France s’est engagé à accompagner le projet visant à faire du Maroc une plateforme culturelle en Afrique et de Rabat une des grandes capitales de la culture sur le continent.    

Les deux pays ont exprimé aussi leur disposition à coopérer pour le développement des grandes infrastructures culturelles et de formations dans les secteurs artistiques qui devraient voir le jour dans le Royaume, notamment à Rabat dans la vallée du Bouregreg et à Casablanca, ajoute la déclaration.   Dans ce contexte, les deux pays s’engagent à favoriser les nouvelles coopérations pour le développement de la Francophonie. Ils examineront les moyens de renforcer les différentes plateformes existantes en la matière, et plus particulièrement vis-à-vis de l’Afrique.  

Le Maroc et la France se sont outre félicités de la réussite des manifestations culturelles et artistiques organisées en France et au Maroc. Ils se réjouissent, à cet égard, de l’ouverture prochaine du Centre culturel marocain à Paris qui contribuera au renforcement des liens culturels entre les deux pays.     Les deux pays ont, par ailleurs, salué la signature d’un protocole d’accord entre la Fondation nationale des musées du Royaume du Maroc et l’Institut national du patrimoine relatif à la formation des conservateurs et restaurateurs, qui permettra d’accompagner le remarquable développement des Musées au Maroc.    

Ils se sont réjouis de la signature entre le Centre Pompidou et la Fondation nationale des musées du Royaume d’une convention préalable à l’exposition en 2018 au Musée Mohammed VI de Rabat des chefs d’œuvres des collections de Beaubourg sur la Méditerranée.   Le Maroc et la France ont fait part aussi de leur volonté de poursuivre leur coopération en matière d’archives, concrétisée par le don d’importants documents aux Archives nationales du Maroc par le Mémorial de la Shoah et les Archives du Quai d’Orsay.   De même, ils se sont réjouis de la volonté partagée par le Centre national du cinéma et de l’image animée français et le Centre cinématographique marocain de créer prochainement un fonds dédié à des projets de coproduction, par un financement paritaire à hauteur de 600.000 euros.    

Ils se sont félicités également de la signature d’un protocole d’accord entre la NEF animation et l’ISMAC en vue de créer à Meknès une école studio qui formera les jeunes talents marocains et africains aux nouveaux métiers de l’animation, secteur artistique et économique en plein essor.    Le Maroc et la France ont convenu d’accroître, à travers leurs autorités indépendantes et leurs établissements de formation, leur coopération dans le domaine des médias, de l’audiovisuel et de la formation des journalistes.    

A ce titre, ils se sont félicités que la France ait été retenue comme chef de file d’un jumelage européen pour accompagner le ministère marocain de la Culture et de la Communication, dans le renforcement du secteur de la communication et de l’audiovisuel.     Les deux pays se sont engagés à favoriser la réception des chaînes de radio et de télévision de l’autre pays sur leur territoire respectif, souligne la déclaration. 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا