العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Le Maroc a enregistré un saut qualitatif en matière de don du sang durant les dernières années (M. Laouardi)

Le Maroc a enregistré un saut qualitatif en matière de don du sang durant les dernières années (M. Laouardi)

DR

Le Maroc a enregistré un saut qualitatif en matière de don du sang durant les dernières années notamment après la Campagne nationale de don du sang présidée effectivement par SM le Roi Mohammed VI en mars 2013, a affirmé, mardi à Marrakech, le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi.

"Depuis la Campagne nationale du don du sang, le nombre de donneurs a augmenté de 35 % de 2012 à 2016 couvrant ainsi 132 % des besoins en sang en 2016 selon l'indice de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui prend en considération le nombre de lits d'hospitalisation", a-t-il indiqué à la cérémonie d'ouverture des travaux du 11è Congrès arabe des services de transport du sang placé sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI sous le thème "Ethique et sécurité des services de transfusion".  

Les centres de transfusion sanguine au Maroc, ajoute le ministre, ont pour leurs parts, enregistré une évolution notable au niveau des techniques adoptées dans la fragmentation du sang et la réalisation d'analyses prospectant les maladies transmissibles par le sang et les analyses d'identification des groupes sanguins.   Et d'ajouter que le Maroc a choisi depuis des années d'adopter la gratuité et le volontariat en matière de don du sang à travers la loi 94-03, et a œuvré à vulgariser la culture de la générosité et de la solidarité pour gérer ce secteur,  et à doter les centres des moyens technologiques les plus sophistiqués afin de garantir la sécurité des services de transfusion sanguine.  

Après avoir mis l'accent sur l'importance de l'éthique dans le domaine du don du sang, M. Louardi a indiqué que son département a adopté une politique d'automatisation des techniques dans les 8 centres régionaux de transfusion sanguine et qui seront généralisées sur tous les centres à l'horizon 2018 tout en adoptant une gestion informatique nationale de toutes les opérations de transfusion sanguine et la fragmentation du sang.  

La présidente de l'Instance arabe des services de transfusion sanguine, Mme Nihad Mahmoud Mohamed Mossiid, a souligné que le plus grand défi auquel font face les pays de la planète consiste à fédérer les efforts pour fournir un sang suffisant, sain et efficace.   Elle a par ailleurs, mis l'accent sur la nécessité d'instaurer les bases d'un partenariat entre tous les secteurs de l'Etat et les associations de la société civile et les ministères de la santé afin de consacrer la culture de don du sang à travers une sensibilisation des citoyens afin de répondre aux besoins des malades de cette matière vitale.   Elle a tenu à rappeler les missions de l'instance arabe des services de transport du sang, dont la promotion du secteur de la transfusion sanguine au monde arabe afin de fournir un sang sécurisé et le renforcement de la coopération entre les centres de transfusion sanguine au monde arabe.  

Le responsable des relations au sein de l'Agence française de transfusion sanguine, Thierry Schneider, a relevé le degré de coopération médicale entre le Maroc et plusieurs pays arabes ainsi que la coopération solide liant l'agence française de transfusion sanguine et le Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie (CNTSH).   Il a en outre, appelé à l'adoption d'une réflexion stratégique, qui permet au Maroc et pays arabes de développer leurs systèmes dans le domaine de la transfusion sanguine et l'usage des produits sanguins.   Il a été procédé à cette occasion, à la remise du prix arabe des services de transfusion sanguine pour l’année 2015 a été attribué au Dr. Latifa Loukhmas, directrice du Centre régional de transfusion sanguine de Marrakech.  

Ce prix récompense tous les deux ans la meilleure pratique en matière de transfusion sanguine.     Aussi, des hommages ont été rendus à plusieurs personnalités qui ont contribué à développer le système de transfusion sanguine. Organisé durant 03 jours, par le CNTSH, en partenariat avec l'Association marocaine de transfusion sanguine, ce congrès connait la participation d'une pléiade de spécialistes du monde arabe, de l'Afrique et de l'Europe.   Les participants débattront de thématiques se rapportant à la formation continue, la promotion des compétences, entre autres.    

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا