العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

Le gouvernement tunisien veut supprimer 50 000 postes de fonctionnaires

Centre ville de Tunis

Le ministre de la Fonction publique, Abid Briki, a fait une annonce-choc ce jeudi. Le gouvernement tunisien a décidé de supprimer 50 000 postes de fonctionnaires et réduire ainsi la dépense publique.

L'annonce a fait l'effet d'une bombe. Le gouvernement tunisien s'apprête à supprimer 50 000 postes de fonctionnaires dans l'administration à partir de cette année en offrant des plans de départ volontaire. Selon le gouvernement de Youssef Achahed, ces suppressions diminueront le déficit budgétaire. 

Dans un entretien accordé à l'agence de presse, Reuters, le ministre de la Fonction publique, Abid Briki a déclaré: « L'objectif que nous nous sommes fixé est de voir plus de 50 000 fonctionnaires choisir de quitter leur poste volontairement pour réduire la masse salariale ». 

« Avec 650 000 employés, le poids du secteur public est une véritable menace pour le budget de l'État. Cela doit cesser immédiatement, ces coûts doivent être utilisés pour des projets de développement » a ajouté le ministre. 

Le mois dernier, la ministre des Finances, Lamia Zribi a fait savoir que le pays du jasmin aura besoin en 2017 de 3,4 milliards d'euros de prêts étrangers pour combler son déficit. 

A Tunis, la correspondance de Mohammed Haddad:  00:00:59

 

 

 

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا