العضوية

تسجيل الدخول

اشترك إذا لم يكن لديك حساب

La Turquie menace de rompre l'accord sur les migrants conclu avec la Grèce

DR

Le gouvernement d'Ankara menace de mettre fin à l'accord sur les migrants conclu avec la Grèce après le refus d'Athènes d'extrader les huit militaires exilés en Grèce à cause de leur rôle supposé dans la tentative de coup d'État avorté du 15 juillet dernier.

Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, a laissé entendre que si les huit militaires turcs exilés en Grèce à cause de leur rôle supposé dans la tentative de coup d'État n'étaient pas extradés, l'accord sur les migrants conclu avec Athènes serait tout bonnement annulé. 

Dans un entretien accordé à la chaîne étatique TRT, Mevlut Cavusoglu a déclaré: «Nous avons demandé que les huit soldats soient traduits en justice. C'est une décision politique, la Grèce protège et héberge des comploteurs». «Nous prendrons les mesures nécessaires, y compris l'annulation de cet accord de réadmission» des migrants, a-t-il ajouté. 

Affirmant qu'ils craignaient pour leurs vies en Turquie, la Cour suprême grecque s'est opposée à l'extradition des huit militaires turcs qui avaient demandé l'asile politique. Le gouvernement turc les accuse d'avoir pris part au coup d'État du 15 juillet dernier. 

À Istanbul, le récit d'Anne Andlauer:  00:01:20

 

 

 

يتبع

إضافة تعليق

انظر أيضا